publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Handicapés : un logiciel pour savoir combien ils sont
Partager : 
Imprimer

Le plus gros budget du Département

Handicapés : un logiciel pour savoir combien ils sont

« Combien y a-t-il de handicapés dans le Rhône ? Je n’en sais rien. » Cet aveu est signé François Baraduc, pourtant vice-président du Conseil général en charge du sujet. La raison : la gestion du handicap est éclatée entre une multitude d’intervenants : Conseil général, État, associations. Pas facile ainsi d’avoir un aperçu global de la population concernée et de ses besoins. Pour y voir plus clair, le Département vient de mettre en place un logiciel centralisé. Son utilisation doit être généralisée d’ici 2013.

L’enjeu est de taille. La politique handicap représente le plus gros budget du département du Rhône. Avec 228,9 millions d’euros (en hausse de 4,7%), le poste a dépassé depuis 2010 celui de l’enfance. 41 structures, souvent associatives, se répartissent le gâteau. Elles accueillaient 3714 personnes fin 2011. Un chiffre en forte hausse : 914 places ont été crées depuis 2003.

Mais ce chiffre est loin de représenter la totalité de la population, car le Département n’a la charge que des handicapés adultes. Les enfants et les soins à domicile relèvent de la compétence de l’Agence régional de santé (ARS), c’est-à-dire de l’État.

Sans compter ceux qui n’apparaissent dans aucune statistique. C’est le cas de toutes les personnes handicapées qui vivent dans leurs familles, sans demander d’aide à personne. « Il est quand même important de les connaître », affirme François Baraduc. « Car un jour les parents seront trop vieux pour s’occuper de leur enfant handicapé, qui devra alors être accueilli dans une structure adaptée. »

Autre indicateur : le nombre de demandes reçues à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) : 102 406 en 2011. Or, une même personne pouvant déposer plusieurs dossiers (allocations, hébergement, soins…), ce chiffre ne permet pas non plus de recenser la population globale. S’y ajoute la multiplication des fichiers dans les différentes associations et son lot de doublons pour finir de brouiller les cartes.

Pour avoir des chiffres fiables, le Département a ainsi décidé en 2009, la mise en place progressive d’un logiciel baptisé sobrement Rhône + Établissements. Le programme a été développé sur mesure selon un cahier des charges rédigé par le Département et les structures d’accueil. « Il permet d’avoir une vision précise et concrète des besoins de transformation et de création de places », se réjouit le Département, qui salue « un outil d’aménagement du territoire qui indique les endroits en manque de places. »

C’est en tout cas ce qu’espère la collectivité. Si la grande majorité des structures (l’équivalent de 90% des places) utilisent aujourd’hui le nouvel outil, l’ARS ne commencera que cette année et ne sera pas complètement opérationnelle avant 2013. « Le logiciel ne peut fonctionner que si chacun veille à remettre à jour ses données », prévient le Conseil général.

En attendant, le Département estime qu’il manque 217 places d’accueil d’ici 2015. Pour être sûr, 392 places supplémentaires ont été budgétisées.

Photo : Frédéric Bisson / Flickr / Creative commons

Publié le : mardi 29 mai 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Lorsque l’on voit le peu d’empressement des collaborateurs de la Mdph, les délais de traitement d’un dossier (même pour un simple renouvellement), le manque d’esprit d’initiative des interlocuteurs ...., je doute qu’un simple logiciel permettra de faire quoique ce soit !
    On ne choisit pas d’être handicapé ou d’avoir l’un de ses proches l’être : les correspondants des services en charge de ces dossiers au sein du département se devraient d’être plus concernés par nos soucis

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite