publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Immolations : le Grand Lyon nomme un expert
Partager : 
Imprimer

Deux tentatives de suicide

Immolations : le Grand Lyon nomme un expert

Deux agents du service de propreté du Grand Lyon ont tenté de se suicider en l’espace de deux mois. Un expert indépendant doit être nommé pour « analyser les facteurs de risques », explique Sandrine Frih, vice-présidente en charge de l’administration générale.

Le 19 juillet dernier, un agent de maitrise a tenté de mettre fin à ses jours sur le site de Vénissieux. En conflit avec d’autres agents, il s’était immolé par le feu sur son lieu de travail. « Toutes les alertes personnelles et professionnelles avaient été émises auprès de l’administration, mais elles n’ont pas été entendues pour éviter ce drame », avait alors dénoncé la CGT. Brûlé à 80%, l’agent est toujours hospitalisé.

Le 4 septembre, un éboueur de la même direction de la propreté du Grand Lyon (2000 agents), mais affecté au dépôt de Gerland, a tenté de l’imiter. Après des échanges qualifiés de « vifs » par les syndicats avec un supérieur, il s’est aspergé d’essence. Empêché par des collègues de passer à l’acte, il a toutefois été transporté à l’hôpital.

Dès le surlendemain du premier incident, le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) du Grand Lyon, réuni en urgence, a décidé de nommer un expert indépendant afin d’élucider les circonstances du drame. Ce vendredi, cette instance où siègent élus, membres de l’administration et représentants du personnel, a défini un cahier des charges. Plusieurs cabinets spécialisés doivent être auditionnés, avant la nomination de l’expert, prévue le 2 octobre.

Celui-ci aura pour mission d’interroger le personnel du service propreté et de proposer « comment on peut progresser, s’améliorer », résume Sandrine Frih. Une mission d’une durée d’un an environ. « C’est une situation d’échec », reconnait la directrice des ressources humaines, Irène Gazel, qui pointe néanmoins les dispositifs d’alerte mis en place par la direction. « Ils ont permis d’éviter d’autres drames », affirme-t-elle.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : vendredi 7 septembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite
Projet Vénus

150 photos contre le cancer du sein

Sensibiliser les femmes, notamment dans les zones urbaines sensibles, au dépistage du cancer du sein, voilà (...)
La suite