publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Incendie : les Roms à nouveau balottés
Partager : 
Imprimer

Un squat à Vénissieux détruit par le feu

Incendie : les Roms à nouveau balottés

Un entrepôt désaffecté, au 24 avenue de la République à Vénissieux, a pris feu mercredi soir vers 18h30. Les locaux étaient occupés « depuis dix mois par des personnes d’Europe de l’Est », raconte Michèle Picard, maire de Vénissieux. Elle se dit « soulagée qu’il n’y ait eu aucune victime ».

Elisabeth Gagenur, bénévole de l’association Classes, était présente mercredi soir au moment où l’incendie s’est déclaré. « J’étais venue leur dire que lundi l’école reprend. » Puis les évènements se sont précipités. « En moins de trois minutes tout le monde était dehors, j’ai appelé les pompiers, tandis qu’ils sortaient les sacs déjà emballés en prévision de l’expulsion », se souvient-elle. « Mais tous les papiers, l’argent et les vêtements qui n’étaient pas dans des sacs sont restés à l’intérieur et ont brûlé. »

63 personnes étaient présentes lors de l’incendie, dont une trentaine de mineurs, parmi lesquels 9 enfants de moins de 6 ans. Aux alentours de 21h, le maire de Vénissieux et le préfet Jean-François Carenco, ont décidé de les reloger dans un gymnase de la ville pour 48 heures. Un bus TCL a été mis à leur disposition, tandis que la cuisine centrale municipale et le Secours populaire fournissent les repas et de l’eau.

Pour l’heure, on ignore ce que se passera une fois les 48 heures écoulées, Mairie et Préfecture se renvoyant la patate chaude. La Préfecture déclare vouloir tout d’abord « examiner leur situation administrative ». Une mission qui risque de s’avérer compliquée puisque nombre de papiers d’identité ont brulé dans l’incendie. Pas de confirmation non plus quant au relogement à l’hôtel des enfants de moins de 10 ans avec leur mère. Une règle pourtant générale, annoncée par le préfet à l’issue de la trêve hivernale.

La situation des Roms était de tout façon précaire, un jugement obtenu par le propriétaire des lieux les rendait expulsables à partir du 15 mai. Quant à l’incendie, aucune piste n’est privilégiée pour l’instant, des recherches sont en cours.

Alors que le drame a été évité, Michèle Picard, réclame une table ronde au niveau départemental, demandant à l’État de « prendre ses responsabilités face à ce peuple que l’on stigmatise et laisse vivre dans des conditions qui ne sont pas dignes du XXIème siècle. »

Photos : © Nora Bariguian

Publié le : vendredi 6 mai 2011, par Nora Bariguian

Réagir : 

Galerie photos (5 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite