publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > Innorobo : « la France, un des grands pays de la robotique »
Partager : 
Imprimer

Jusqu’au 21 mars

Innorobo : « la France, un des grands pays de la robotique »

Il y a le robot Oppa Gangnam Style, le robot dinosaure, le cyborg et même le robot en marinière, pour le plus grand plaisir d’Arnaud Montebourg qui a ouvert mardi matin la troisième édition du salon Innorobo.

« C’est pas vrai, il s’est fait happer par le Criif », soupire Catherine Simon, la présidente du salon Innorobo. Déjà en retard sur le timing de la visite ministérielle, elle tente de se frayer un chemin à travers la nuée de photographes quand son illustre hôte se fait attirer sur le stand du Centre de robotique intégré d’Ile de France (Criif).

Celui-ci avait préparé son coup en affublant son humanoïde Sami d’une marinière. Un gag marketing pour attirer l’attention du ministre sur ce robot d’1m60, destiné à aider les personnes en perte d’autonomie à leur domicile.

Comme lui, de nombreux robots au service de personnes dépendantes s’affichent parmi les nouveautés de cette troisième édition. De quoi enchanter Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées, également du voyage. « Ma présence est un petit pas pour la ministre, mais un grand pas pour l’autonomie », plaisante-t-elle en conférence de presse. Avant d’insister sur la « première mondiale » que constitue, selon elle, la visite d’une ministre des personnes âgées dans un salon de robotique.

La France veut devenir leader en robotique
Le salon qui se tient jusqu’au 21 mars à la Cité internationale (ouverture au grand public : mercredi 20 mars de 15h à 20h), accueille cette année 130 exposants, venus de 14 pays différents. L’occasion rêvée pour Arnaud Montebourg de lancer son plan France Robot Initiatives, afin de « placer la France dans les grands pays de la robotique à l’horizon 2020 ». Car le pays est « en retard » dans ce domaine, comme le souligne le vice-président régional Jean-Louis Gagnaire. L’industrie hexagonale ne compte ainsi que 33 500 robots, contre 62 000 en Italie et 150 000 en Allemagne.

Pour le ministre du redressement productif, robotisation ne va pas de paire avec destruction d’emploi. Au contraire, « la robotisation est la nouvelle frontière de l’emploi », s’écrie-t-il, « la prochaine révolution industrielle, comparable à Internet ».

Pour aider la France à développer cette industrie, plusieurs mesures sont envisagées, comme la création d’un Comité robotique destiné à structurer la filière, la mise en place d’un fond de capital-risque doté de 60 millions d’euros, dont 15 millions apportés par l’État, ou encore la stimulation de l’achat public pour soutenir les industriels. « Les Coréens ont su le faire, nous allons les copier », dira le ministre.

Les photos du salon sont sur www.flickr.com/lyoninfo

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mardi 19 mars 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


2 commentaires pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite