publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > L’Office de tourisme facilite l’accès aux Vélo’v
Partager : 
Imprimer

Lyon City Card

L’Office de tourisme facilite l’accès aux Vélo’v

« Nous offrons toutes les clés de la ville dans une seule carte », se félicite François Gaillard, le président de l’Office de tourisme lyonnais. La raison de cet enthousiasme : la Lyon city card, sésame qui propose aux touristes une panoplie de services, s’enrichit d’une nouvelle offre. Elle donne désormais également accès aux Vélo’v.

Le service lyonnais de location de vélos, bien qu’exporté dans le monde entier, pouvait tourner au casse-tête pour le touriste étranger. S’il est possible d’acheter une carte à la journée (1,50 euros) ou pour sept jours (5 euros) directement à la borne, il faut pour cela posséder une carte bleue équipée d’une puce. Or, toutes les cartes de crédit étrangères ne sont pas aux normes françaises. D’où la frustration de nombreux touristes ne pouvant enfourcher l’un des vélos rouges.

Désormais, chaque visiteur peut acheter un abonnement pour trois jours à l’Office de tourisme et le faire charger directement sur sa Lyon city card. Cette carte, valable dans 22 musées, les transports en commun et pour de nombreuses activités, est munie d’une puce. Il suffit alors de l’activer sur une borne grâce à un code fourni, pour pouvoir partir avec son vélo’v. Comme pour les autres cartes partenaires (TCL, Où’RA, LPA...), l’utilisateur bénéficie alors d’une heure de gratuité à chaque location.

La Lyon city card, qui existe en trois formules : 1 jour (21 euros), 2 jours (31 euros) et 3 jours (41 euros) aura été vendue 15 000 fois cette année. Grâce à l’intégration de l’accès aux TCL et Vélo’v, l’Office de tourisme table sur le double l’année prochaine.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mercredi 21 novembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite
Réforme territoriale

Budget : Rhône-Alpes s'inquiète pour ses ressources

Jean-Jack Queyranne appelle à « une réforme audacieuse », pour doter les nouvelles super-régions des moyens nécessaires (...)
La suite
Les statistiques sont mauvaises

Économie, chômage : rien ne va en Rhône-Alpes

Économie en berne, chômage en hausse, tous les indicateurs sont dans le rouge en Rhône-Alpes. Rares sont les secteurs, (...)
La suite
4ème édition

Innorobo : l'âge de la raison

La quatrième édition du salon de robotique « Innorobo » se tient du 18 au 20 mars à Lyon. L'évènement accueille 140 (...)
La suite
Robocup 2016

Lyon veut organiser la coupe du monde de foot... des robots

La Robocup, tournoi annuel de robots-footballeurs, a de l'ambition. Son objectif : permettre à ses participants (...)
La suite
Après 30 ans d'existence

L'école Émile Cohl déménage et veut s'exporter

A la rentrée prochaine, l'école de dessin compte intégrer de nouveaux locaux et souhaite ouvrir d'ici deux (...)
La suite