publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > L’UMP se remobilise à l’approche des élections
Partager : 
Imprimer

Fête de rentrée

L’UMP se remobilise à l’approche des élections

3 ministres, Jean-Louis Borloo, Michel Mercier et Nora Berra, ainsi que de nombreux députés et responsables se sont retrouvés dimanche avec environ 600 militants pour la traditionnelle fête de rentrée de l’UMP du Rhône. L’affluence était un peu moindre que l’année dernière quand il s’agissait de préparer les régionales. L’ambiance était aux retrouvailles et à la convivialité malgré une rentrée qui s’annonce agitée sur bien des plans.

« C’est difficile de mobiliser une base militante aujourd’hui. La situation est tendue. Beaucoup de militants se posent des questions », affirme Yann Compan, en charge de l’organisation de cette fête champêtre. Plusieurs autres départements ont ainsi dû annuler leur raout, faute de combattants. D’autant plus grande fut la satisfaction des responsables rhodaniens, devant une salle Jean Poperen à Meyzieu bien remplie et une ambiance au beau fixe.

Et le mercure montait encore d’un cran à l’arrivée du radical Jean-Louis Borloo, décidément la guest star de l’après-midi, acclamé debout par les militants. Après avoir traversé la salle en serrant des mains, claquant des bises et posant pour un certain nombre de photos, il s’est néanmoins contenté d’un discours vite envoyé, dans lequel il était question de crise économique où « on est passé à deux doigts d’un chaos indescriptible » et d’un président de la république qui a sorti de l’ornière « l’ensemble des pays occidentaux ». « On a la bonne personne à la manœuvre dans ce pays », a-t-il conclu sous les applaudissements, avant de remonter dans sa voiture et repartir aussi vite qu’il n’était venu.

Michel Mercier se sent bien

Après un discours improvisé de bout en bout de Nora Berra, l’autre ministre invité, Michel Mercier, a tenu à clamer tout son amour pour le camp présidentiel, qui l’emploie depuis 15 mois. « Je me sens bien avec vous. Je me sens bien dans la majorité présidentielle », s’est-il écrié, avant de caresser l’assistance un peu plus dans le sens du poil sur un thème à la mode : l’expulsion de Roms. Il a annoncé que le département du Rhône qu’il préside a fait appel d’une décision de justice autorisant une centaine de Roms à squatter un terrain vague, dont il est propriétaire, à la Part-Dieu. « On appliquera la décision de la justice avec humanité, respect et avec fermeté », a-t-il déclaré sous les applaudissements.

Philippe Cochet, député-maire de Caluire et président de la fédération du Rhône a ensuite tenté de mettre sa formation en ordre de bataille pour les prochaines échéances électorales : cantonales partielles en 2011, présidentielles en 2012, municipales et territoriales en 2014. Rien n’est joué pour 2012, a-t-il clamé, en citant les exemples de Mitterand, Giscard, Barre, Balladur, Jospin et Royal, tous donnés vainqueurs par les sondages, et tous battus aux élections. Et d’annoncer la création d’un « club des nouveaux talents », un cycle de formation interne de 2 ans, permettant à une centaine de sans-grades d’acquérir les compétences nécessaires pour être candidat.

Collomb conspué

Philippe Cochet, candidat à sa propre succession à la tête de la fédération du Rhône n’avait pas de mots assez durs contre Gérard Collomb, soupçonné d’avoir manœuvré pour empêcher la fête présidentielle de se dérouler au stade du LOU. Le maire de Caluire a accusé son homologue lyonnais de « manque de fairplay ». « Nous saurons nous en souvenir », a-t-il martelé. En revanche, le député-maire, tout comme les autres orateurs, a soigneusement évité les sujets qui fâchent au parti présidentiel, comme l’affaire Woerth ou le Grand stade, sur lequel l’UMP est divisée. Michel Forissier, maire de Meyzieu et farouche opposant du projet a néanmoins profité de la venue de Jean-Louis Borloo pour lui en toucher un mot. Le ministre du développement durable aurait trouvé « surprenant » et « incohérant » que ce projet consacre une telle place à la voiture. En effet, seuls 7000 des 60 000 spectateurs utiliseront le tram pour venir au futur stade de Décines, selon les projections du Grand Lyon. Il aurait promis de « regarder le dossier avec attention ».

Photos : © lyon-info.fr

Publié le : lundi 6 septembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



3 commentaires pour cet article


  • L’UMP se remobilise à l’approche des élections 6 septembre 2010 à15:20, par Une lyonnaise qui ne supporte plus M. COCHET.

    Cochet n’as pas de mots assez dur pour... un homme qui donne satisfaction à 83 % des lyonnais...

    Mais, il est vrai que ce monsieur Cochet n’est pas à l’abri d’une sortie grotesque près...

    Quant’à accuser Gérard Collomb de l’avoir privé du stade de Lou, c’est de la diffamation pure et simple. C’est un règlement qui est valable pour tous. Monsieur Cochet n’en n’avait pas connaissance, il ne sait pas réserver une salle, en quoi cette responsabilité est à imputer à la Ville de Lyon ?!!!

    En pleine affaire woerth, après la débacle et la défaite cinglante des régionales, il a une fois de plus montré qu’il était atteint de cessité politique et, ça n’est pas nouveau, d’un orgueil démesuré pour un homme qui s’est fait écarter de tous les postes qu’il a tenté d’occupé au sein de l’UMP.

    Pendant que vous ricanez et que vous vous payez de mots (sans le talent qui va avec), la majorité municipale et régionale avancent, bien heureusement sans se soucier de vos critiques stériles et puériles.

    A bon entendeur,

  • L’UMP se remobilise à l’approche des élections 6 septembre 2010 à15:56, par étonnant, non ?

    Étonnant cette photo de Borloo embrassant Marine Le Pen.

    Je ne pensais pas que les tractations entre UMP et FN étaient si avancées.

  • Hello,
    Un petit commentaire pour te dire que j’ai apprecié l’article bravo
    patrick
    Meilleurs casinos du net

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite