publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > L’économie rhônalpine au point mort
Partager : 
Imprimer

Les prévisions de l’Insée

L’économie rhônalpine au point mort

« On est sur quelque chose d’assez morose », analyse Pascal Oger, le directeur régional de l’Insée. L’économie française marque le pas, tandis que le chômage s’envole. La région Rhône-Alpes n’y fait pas exception.

Après un petit plongeon au quatrième trimestre 2012 (-0,2%), l’économie française ne s’oriente que vers une légère croissance de 0,1% au premier et deuxième trimestre 2013. Pas assez pour compenser les pertes dues à la crise. L’activité stagne ainsi depuis 2011 à un niveau environ 1% en dessous du pic de début 2008.

Les principaux indicateurs ne bougent plus. La consommation des ménages est stable, tout comme l’investissement des entreprises. « Ce n’est pas glorieux », commente Pascal Oger, « mais il n’y a pas non plus de décrochage ». Idem pour la part de marché de la France à l’exportation, en baisse continue depuis 2002, mais qui semble avoir atteint un pallier.

Impossible dans une telle situation de freiner l’envolée du chômage. Au troisième trimestre 2012, le taux des sans-emploi a atteint 9,9% en France métropolitaine, son plus haut niveau en 13 ans. Depuis, il a franchi la barre des 10% et pourrait s’établir à 10,9% au milieu de l’année, selon les prévisionnistes.

Rhône-Alpes se porte un peu mieux mais suit la même trajectoire. Au troisième trimestre 2012, 8,8% de la population active y était sans travail, ce qui en fait néanmoins le quatrième meilleur élève en France, après l’Ile de France (8,6%), le Pays de la Loire (8,6%) et la Bretagne (8,7%). Toutefois, « le chômage va dépasser les 9% et s’établir entre 9 et 9,5% », pronostique Pascal Oger.

Pourtant, la région crée des emplois, +0,3% (4100 postes) au troisième trimestre 2012. Si l’intérim accuse le coup (-2800 emplois), tous les autres secteurs marchands sont en progression, à l’exception de l’industrie (-1350 postes). Le Rhône et la Drôme comptent même plus d’emplois aujourd’hui qu’avant la crise. Mais ces créations ne suffisent pas pour contrebalancer l’augmentation de la population active.

Les premiers concernés par la montée du chômage sont les seniors. 20,1% des plus de 50 ans étaient sans emploi début 2012, contre 16,1% quatre ans plus tôt. Contrairement aux jeunes qui « ont plus profité de la reprise », note Alain Dupré, chef de projet à l’Insée.

Des nouvelles peu réjouissantes pour les six premiers mois de la nouvelle année. Quant au second semestre, les prévisionnistes ne préfèrent pour l’instant pas trop s’avancer. D’autant plus que la situation internationale est tout sauf prévisible. « Il y a pas mal d’aléas aux États-Unis », note Pascal Oger. Idem pour la reprise en Asie. « La situation évolue très vite. Il faut être très prudent dans les pronostiques », résume le directeur régional.

Photo : © Michael Augustin (archives)

Publié le : jeudi 17 janvier 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite