publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > La place Bellecour se pare de nature
Partager : 
Imprimer

Lyon Nature Capitale

La place Bellecour se pare de nature

Pendant trois jours, la place Bellecour accueillera une œuvre végétale, création signée Gad Weil et Laurence Médioni. 1500 arbres ont été cultivés à Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne et sont arrivés à Lyon le 14 juin sur trois péniches. Les potagers proviennent, eux, d’une association installée à la Confluence. Le week-end sera donc l’occasion unique pour les Lyonnais de faire un séjour dans un espace naturel en plein centre ville. L’évènement est ouvert à tous et gratuit.

La première édition de Nature Capitale a eu lieu à Paris en mai 2010 et fût une franche réussite : deux millions de visiteurs ont découvert les Champs-Elysées recouverts d’un parterre végétal. Lyon est donc la deuxième étape d’un évènement international, avant que Nature Capitale ne mette le cap sur Times Square à New York.

Dès vendredi, de nombreuses animations sont prévues pour les enfants, qui pourront arroser les plantes, être sensibilisés au sujet de la nature, bref « plonger dans un parcours enchanté », dixit Najat Vallaud-Belkacem, adjointe en charge des grands évènements. Puis, tout le week-end, les adultes sont invités à une promenade champêtre au cœur de la ville. Ils pourront se détendre dans des transats et profiter d’une bibliothèque éphémère. La place deviendra également un lieu d’échange, par la présence d’acteurs locaux engagés dans l’écologie.

Nature Capitale ambitionne de se nourrir de l’identité de la ville et s’inspirera de l’histoire de la place Bellecour, qui fût tour à tour marécage, vignoble et marché aux fleurs au XIXe siècle. La Renaissance, époque marquante pour l’identité lyonnaise, était celle de la mise en perspective : ainsi, les couleurs chaudes se mêleront aux couleurs froides, afin de reproduire cette idée.

Derrière le côté écolo-bling-bling, il y a la volonté d’interroger les Lyonnais sur la présence de la nature en ville et la biodiversité, affirme la Mairie. « En 2050, les prévisions prédisent un climat à Lyon proche de celui d’Algers », note Gilles Buna, adjoint à l’urbanisme. « La végétalisation de la ville est devenue primordiale, afin de lutter contre le réchauffement climatique ». En effet, la présence de végétaux permet de réduire la température. Depuis 2001, Lyon a ainsi créé plus de 25 hectares d’espaces verts. « La ville de Lyon s’est caractérisée ces dernières années par son volontarisme en termes de développement durable », ajoute Najat Vallaud-Belkacem.

Afin de laisser une empreinte écologique la plus faible possible, les plantes ont été acheminées par voie fluviale. Aucune lumière artificielle n’éclairera l’installation pour laisser la part belle à la nature, et les arbres et fleurs seront redistribués aux Lyonnais, à différentes associations et à des quartiers, pour être plantés dans toute la ville. Enfin, Nature Capitale a composé avec les caprices de la météo. En raison de la sécheresse, de nombreux arbres ont été perdus et d’autres plantes viré au jaune. Ils n’ont pas été remplacés. « C’est ça travailler avec la nature », affirme une des membres de Nature Capitale.

Photos : © Mélanie Rauscher, illustration : © Nature Capitale

Publié le : mercredi 15 juin 2011, par Mélanie Rauscher

Réagir : 

Galerie photos (3 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Main rouge au Grand Lyon

« La Métropole ne fait pas assez pour le climat ! »

Samedi 13 octobre, ils étaient à nouveau 15 000 selon les organisateurs et 10 000 selon la police, 120 000 dans 86 (...)
La suite
Climat

Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »

Ils entendent « mettre la pression sur les politiques », explique le vidéaste Usul, auteur d'un clip qui appelle à (...)
La suite
Nettoyons la nature

« Ça me fait mal au cœur »

Le lieu est un véritable dépotoir. A quelques pas des quatre tours de l'Observance (Lyon 9ème), le glacis du Fort (...)
La suite
15 000 personnes pour le climat

Climat : une marche pour réveiller les politiques

Une chaine humaine était prévue autour de l'hôtel de ville mais les trois rues qui bordent le bâtiment ainsi que (...)
La suite
Sauver la planète à Lyon

Grand Lyon : le Plan climat, pourquoi c'est important

Alors que l'été 2018 a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré, le Grand Lyon travaille sur son prochain Plan (...)
La suite
Recycler, réutiliser, moins jeter

Ressourcerie : un projet solidaire pour s'équiper à prix doux

Des assiettes, des vêtements pour quelques sous, des livres à prix libre, un ordinateur à 30 euros, des disques vinyle (...)
La suite
Conférence par ci, schéma par là

Le Grand Lyon, fait-il assez pour le climat ?

« Dans vingt ou trente ans, on pourra traverser la Saône à pied, l'été. » Face à ce constat inquiétant, le Grand Lyon (...)
La suite