publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Vénissieux reste mobilisée pour Roger N’Zembele
Partager : 
Imprimer

Marche de soutien pour ce père congolais

Vénissieux reste mobilisée pour Roger N’Zembele

Une partie de l’école élémentaire Léo Lagrange et plusieurs élus de Vénissieux se sont mobilisés, lundi en fin de journée, pour une manifestation de soutien à Roger N’Zembele, menacé d’expulsion. Ce père de trois enfants, Doudou (6 ans), Bryan (4 ans) et Fendy (2 ans), originaire de la République Démocratique du Congo, est retenu depuis le 28 mars au Centre de rétention administrative de Saint-Exupéry. Ses tentatives de régularisation avaient toutes échouées.

Ils étaient près d’une centaine, parents, enfants, enseignants à donner de la voix pour soutenir ce père de famille. « Le mouvement touche de plus en plus de monde », explique Marie-Christine Burricand, conseillère générale (PCF Rhône). « Libérez Roger ! », le slogan est simple mais traduit parfaitement le mot d’ordre de la manifestation. Laurence, institutrice à l’école Léo Lagrange, côtoie tous les jours les enfants de Roger N’Zembele. « C’est aussi pour eux qu’on est là », déclare-t-elle. « Tant que la situation ne change pas », poursuit-elle, « les Vénissians continueront leur mobilisation. »

Partis de l’école Léo Lagrange, où sont scolarisés deux de ses trois enfants, les élus et des proches de Roger N’Zembele rejoignent l’Hôtel de ville de Vénissieux. Monique Deshyes, directrice de l’école, fait part « du mal être que vivent actuellement les enfants de Roger ». Michèle Picard, mairesse de Vénissieux, dénonce « une politique du chiffre et du nombre du gouvernement ». Et rappelle les valeurs qui, selon elle, sont celles de la France : « un pays d’accueil et une terre d’asile ». Le député PCF, André Gerin, venu soutenir Roger N’Zembele, parle « d’un homme exemplaire, au comportement digne et civique ». Il réclame la fermeture des centres de rétention et veut en « finir avec ces lois liberticides ». Des propos soutenus par le sénateur (PCF), Guy Fischer, qui dénonce une politique, selon lui, « discriminatoire ».

Les proches de Roger N’Zembele ont prévu de se rassembler mercredi 20 avril à 17h, devant la préfecture du Rhône, pour maintenir la pression sur le préfet. La préfecture, elle, s’est refusée à tout commentaire.

Photo : © Simon Deculty

Publié le : mardi 19 avril 2011, par Simon Deculty

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite