publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Le divorce est consommé entre Verts et PS à Villeurbanne
Partager : 
Imprimer

Brouille à gauche

Le divorce est consommé entre Verts et PS à Villeurbanne

Le torchon brûle entre PS et Verts à Villeurbanne. Comme il l’avait laissé entendre au soir du premier tours des élections cantonales partielles, Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne a retiré les délégations de ses adjoints verts.

La sanction est tombée lundi. Le maire de Villeurbanne a retiré les délégations de Béatrice Vessiller, Jean-Claude Ray et du conseiller délégué Vincent Morland. Une ultime négociation n’a rien donné. Le PS avait proposé aux Verts un accord de retrait mutuel pour les cantonales de 2011. « Un accord inacceptable », s’écrie Béatrice Vessiller. Le rapport de force politique à Villeurbanne aurait en effet largement joué en faveur du PS, qui détient les 3 cantons de la ville.

C’est précisément un duel entre candidats de gauche qui avait mis le feu aux poudres. Béatrice Vessiller avait affronté le candidat PS Richard Llung au second tour d’une cantonale partielle d’une importance spécialement faible, le siège étant à nouveau en jeu en mars prochain. La victoire sur le fil de Llung (11 voix d’avance) n’y aura rien fait, les rancœurs socialistes sont décidément plus fortes que les accords municipaux conclus en 2008. « Une sanction proportionnelle à l’acte », juge néanmoins Richard Llung. Il estime que les Verts avaient craché dans la main qui les nourrit. « A Villeurbanne, on ne leur a pas donné des postes bidon comme dans d’autres villes », clame-t-il. Béatrice Vessiller affirme, elle, tomber des nues : « Il y a un mois, je n’aurais pas cru possible une telle issue. »

S’il y avait bien un accord entre PS et Verts aux dernières municipales, les deux formations n’en avait pas conclu pour les élections cantonales. Les instances nationales écologistes ont en effet limité les accords de retrait aux constellations présentant le « risque qu’un candidat de droite ou d’extrême droite soit élu », explique Béatrice Vessiller. Pas de retrait donc si 2 candidats de gauche s’affrontent.

« Nous n’avons jamais été déloyaux des accords municipaux », clame l’ancienne adjointe. Depuis, les deux ex-partenaires se renvoient mutuellement la responsabilité de la brouille. Déjà avant le deuxième tour, Richard Llung avait fustigé « ceux qui divisent », affirmant qu’il joue, lui « la carte du rassemblement de la gauche ». Pour Béatrice Vessiller c’est le PS « qui divise la gauche, qui exclut. La nouvelle majorité n’est pas celle que les Villeurbannais ont élu », fustige-t-elle. En promettant désormais une « critique un peu plus vive » au conseil municipal.

Pendant ce temps-là, l’UMP locale compte les points et se frotte les mains, à l’instar d’Emmanuelle Haziza, candidate suppléante lors des récentes élections qui trouve « incroyable ce qui se passe actuellement ». Pour elle « Jean-Paul Bret ne se comporte pas en maire démocrate mais en chef de clan sectaire qui empêche la démocratie de s’exprimer. »

Photos : © lyon-info.fr

Publié le : mardi 29 juin 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite