publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Les syndicats attendent du monde dans la rue jeudi
Partager : 
Imprimer

Retraites

Les syndicats attendent du monde dans la rue jeudi

Ils étaient entre 8000 et 16 000, le 27 mai dernier, à défiler dans les rues de Lyon, déjà pour la défense des retraites et de l’emploi. Le même mot d’ordre vaudra jeudi pour une nouvelle journée de manifestation sociale.

Il s’agit de la quatrième journée d’action intersyndicale sur le thème des retraites et de l’emploi, depuis le début de l’année. Depuis la dernière, la donne a néanmoins changé avec l’annonce du gouvernement de vouloir porter l’âge minimum de la retraite de 60 à 62 ans. Les Français sont partagés sur la question, et se prononcent, au gré des sondages, soit pour soit contre, mais à de faibles majorités. En tout cas, il y a suffisamment de mécontents, pour laisser espérer aux syndicats une participation massive. D’autant plus que Météo France annonce un beau soleil et des températures entre 14 et 24 °C.

La journée viendra avec sa pagaille habituelle dans les transports. A la SNCF, le mouvement commence dès mercredi soir 20h. Seulement la moitié des TGV devraient circuler au départ et vers Lyon (60% entre Lyon et Paris) et seulement 40% du trafic TER sera assuré, par trains ou par cars. Les trains Téoz et Intercités restent, eux, totalement à quai. Fin des pertubations prévue vendredi 8h. La SNCF met à diposition un numéro vert : 0805 90 36 35.

Un léger mieux aux TCL où le trafic sera globalement assuré à 80%, avec des différences toutefois selon les modes de transport. Les lignes A et B du métro ne tourneront qu’à 70% avec une rame toutes les 4 à 10 minutes. Trafic normal en revanche pour les lignes C et D et les funiculaires. Les quatre lignes de tram seront toutes perturbées, il faudra attendre entre 10 et 30 minutes pour en avoir un. En revanche, aucune ligne n’est raccourcie. Le trafic de bus est assuré à 71% avec de fortes disparités selon les lignes. Le détail sur le site des TCL.

Quant aux écoles, le taux de grévistes s’annonce fort. La mairie actionne alors le dispositif service minimum d’accueil et met 8 gymnases à la disposition des parents, 1 par arrondissement, le 1er et le 4ème partageant le même. Ils seront ouverts de 8h20 à 16h30, mais ne fournissent pas de restauration à midi. La capacité d’accueil totale est de 390 places.

Photo : © lyon-info.fr

Publié le : mercredi 23 juin 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite