publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Logements sociaux : la ville augmente la cadence
Partager : 
Imprimer

Lyon s’approche des 20 %

Logements sociaux : la ville augmente la cadence

1500 nouveaux logements sociaux par an au lieu de 1000. La ville de Lyon votera lundi, lors du prochain conseil municipal, l’augmentation du quota annuel de mises en chantier. Dans la ligne de mire, l’objectif de 20 % de HLM, fixé par la loi SRU, et une demande toujours aussi forte à Lyon.

« 23 000 ménages sont demandeurs d’un logement social », note Louis Lévêque, adjoint en charge de l’habitat. Avec 46 600 habitations à coût modéré, la ville de Lyon est donc loin du compte. Si 11 000 nouveaux appartements HLM ont été construits entre 2001 et 2010, le taux de logements sociaux n’a bougé que d’un point, passant de 17,72 % à 18,68 %. Car en même temps, dans les nombreuses ZAC de la ville, de la Confluence à la Duchère, en passant par Gerland et la Buire, beaucoup d’immeubles classiques ont poussé.

Parallèlement au nombre, la mairie veille aussi à un meilleur équilibre entre les quartiers. Ainsi, l’effort se concentre sur ceux dont le taux d’équipement social est inférieur à 50 %. La ville y impose aux promoteurs d’inclure 25 % de logement social dans leur programmes neufs. En revanche, la préemption ne concernerait qu’une dizaine de logements par an.

Le rythme de construction s’est néanmoins accéléré. Ainsi, entre 2008 et 2010, 1600 nouveaux logements ont été financés par an. Une lancée sur laquelle la ville souhaite continuer, en portant donc son objectif de 1000 à 1500 habitations par an. « Je pense que nous pourrons atteindre les 20 % en 2014 », promet Louis Lévêque.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : vendredi 25 février 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


5 commentaires pour cet article


  • 20% de logements sociaux = pauvres de la ville, auquel il faut ajouter tout les logements modestes qui ne sont pas sociaux et bon marché sa vous fait un total de 60% de pauvresse à Lyon

  • la mixité urbaine est le comment du pourquoi mal vivre ensemble, emmerdons nous tous ensemble... une ville un peu comme montpellier beaucoup trop de mixité, aucune identité de quartier forte... c’est une niaiserie pas possible ce genre de ville...ce qui fait que les gens riches quitteront la ville et irons dans des villages chics limitrophe, la ville y perdrera en ressources, en consommateur et en prestige, le tout faisant baisser le prix du m2 autant dire refroidissant pas mal d’investisseurs privé bref lorsqu’on regarde l’exemple de montpellier ou le prix du m2 est peu cher, n’a quasiment pas bougé en ville on se dit investir labas ? non merci.
    Quel interet de mélanger des cadres et des plombiers dans le meme quartier ? l’utopie socialiste va nous faire croire que l’herbe est plus verte , le ciel plus beau dans ces quartiers réputée ? vous pensez qu’apres le plombier qui sort du CAP aura quelque chose a raconter au Cadres ou aux notables du coin ? il n’y aura que de la haine d’un coté et du mépris de l’autre... pourquoi alors les forcer à vivre ensemble... le notable et les autres partirons vers des villages et la vie en ville deviendra impossible c’est d’ailleurs le cas à Lyon... étant donné la mixité urbaine, on a jamais vu autant de racaille dans les rues au m2, on pourrait se dire qu’il sortent de leur cité venant foutre leur merde en ville mais non ils habitent en ville ! sympa l’ambiance à Lyon... j’ai détester cette ville trop d’agression, de jugements, les gens ne cessent de s’épier de se juger en se demandant et lui il est quoi ? pfff tout ça est du à cette mixité personne ne sait où est sa place et ce vers quoi il court puisqu’il n’y a plus aucunes dynamique sociales à Lyon vu qu’il n’y a plus aucun quartier chic digne de se nom... tout est moyen et moche apart le 6e ouai un paté de maison super ..
    une ville aussi minable que montpellier dans leur utopie débile...

  • vous trouvez pas anormal quen achetant un appartement les uns vont payer tant dans un immeuble et que les autres vont payer 5 fois moins cher pour etre dans le meme immeuble ? quel est la logique de tout ça ? pourquoi mettre beaucoup plus d’argent que le voisin pour etre au meme endroit, dans les memes conditions de vie ? il n’y aucune raison...
    Par besoin les gens vont les acheter c’est après qu’ils vont voir le poteau rose lorsqu’ils vont rencontrer leur voisin de pallier un couple modeste, tiens bizarre mais qu’est-ce qu’ils foutent là comment ils ont pu ? ben c’est simple ils ont eu la meme chose pour 5 fois moins... mais alors pourquoi avoir travailler 5 fois plus à l’école pour se retrouver avec le clanpin du college ?

    On a tous dans l’optique de réussir, mais pourquoi après tout puisqu’on donne des logements tout neuf tout beau avec vue sur le rhone à des gens qui ne le mérite pas ?

    ah je sais vous allez me répondre pour lutter contre les inégalités, c’est tres bien mais avez vous penser que les inégalités en question avaient une justifications ?

    serait-il normal qu’un bac+5 scientifique ou de grande école se retrouve nez à nez avec quelqu’un qui sort d’un CAP ? pas les memes salaires vous allez me dire, quoi que... parfois on dit qu’on a louper une vocation quand ont voit leurs honoraires journalière pour faire des travaux à la maison. enfin bref socialement nous n’avons rien à voir les uns avec les autres. Je ne vois pas en quoi serait-ce un progrès que de mettre ces gens dans des logements sociaux dans des quartiers qui ne correspondent pas à leur statut ... apres tout les villes sont plutot dense, les transports en communs nombreux suffisent à se qu’ils puissent venir, pourquoi les faire à coté de ceux qui par leur mérite ont choisit de s’elever en choississant des quartiers réputée, ou chic si vous préféré ... ces quartiers avant (quand on savait pourquoi on faisait des quartiers chic) servent à créer une dynamique de réussite dans la vie...

    Je trouve que c’est un passe droit totale.

    Encore qu’à Lyon les prix d’un arrondissement à l’autre sont sensiblement proche, les quartiers finissent pas avoir une identité non pas par le critère prix mais par l’identité socio professionelle qu’elle represente... et hop un clanpin crée la loi SRU qui stipule 20% partout uniformément ne comprennant pas que les villes sont différentes entres elles.. et ce qui veut dire aussi que malgré des efforts de constructions neuves si on fait en parallele des logements dans le parc privé on ne peut pas faire 20% meme si on construit 3 fois plus de logements sociaux puisque c’est 20% sont relatif, il ne pourra y avoir ces 20% que si on arrete de construire dans le privé chose qui n’arrive jamais et qu’on construire uniquement pendant une période donné du logement social pour arrivé à 20% bref déjà grosse débilité.

    Après tout normal qu’il est autant de demande, pourquoi payer plus cher puisqu’on peut avoir un logement moins cher et bien placé dans un quartier réputée sous critère de faible ressources, pourquoi donc se donner du mal pour avoir plus de ressources puisqu’au final un clanpin qui ne s’en donne pas aura un logement social dans un bon quartier, bon quartier qui a force de mixité deviendra un mauvais quartier de toute façon...

    il est simple de comparer par exemple à Paris que dés qu’un logements social se créer tout autour les prix du m2 baissent, tout simplement parce que personne ne veut etre mis sur un pied d’égalité avec ce genre de personne qui y habitent...

    quand on met 14 000 euros du m2 carré à Paris 6e en moyenne, et qu’un enfoiré de plombier obtient un logement social dans le quartier s’attribuant dans son entourage le prestige auquel il n’avait pas normalement droit profitant de ce passe droit stupide pour ensuite faire grandir sa haine dans le fait que niveau consommation sa ne suit pas, ou de faire des déplacements dans des quartiers bon marché ou est donc la logique..

    si ce n’est la meme que le type qui loue une ferrari une journée et fait le kéké pour se valorisé sauf que là sa ne dure qu’une journée alors que son logement c’est pour bien plus longtemps et sa nous dérange qu’ils soient là car avoir un voisin plombier ou femme de ménage quoi de plus dévalorisant..

    grimper dans l’echelle sociale pour ensuite se voir nez a nez avec ceux d’en bas quelle logique, autant ne rien foutre, faire sa demande de logement social et attendre au petit bonheur la chance, surtout ne pas vouloir gagner plus car sinon on est plus dans les critères d’attribution. bref on cré un effet d’aubaine tout à fait pervers.

    que des logements sociaux se fasse oui mais pas n’importe ou, dans leurs quartiers, ou leurs arrondissements. qu’il est un toit c’est bien se qu’il demande, qu’il veulent du prestige sa il faut le mériter point barre pauvre france.

  • Logements sociaux : la ville augmente la cadence 30 mars 2011 à04:36, par pauvre france

    tiens et si on mettait un lidl rue de la paix ou avenue montaigne ? une enseigne recherchant du prestige sans le payer quoi...

    et tiens mettons un hotel formule 1 à coté d’un hotel 4* dans le meme quartier, mais pourquoi payer tant pour etre au meme endroit qu’une formule 1 ? qui fera baisser la cote du quartier et de l’hotel 4* qui à force de multiplier ce genre de chose périclitera et partira...

    Pourquoi ne mélangeons pas les produits haut de gamme avec les produits moyens de gamme et bas de gamme ?

    Dans le commerce, dans l’hotellerie, on ne mélange pas car sa deferait toute la logique derriere, hé bien le logement et le lieu d’habitation c’est pareil... les uns ont du prestige et de la réputation que parce qu’ils ne sont rare, difficilement accessible... si on commence à planté du HLM partout sa casse toute la dynamique, que des gens veulent absolument y habiter ils devront faire une concession sur la surface..

    quand on voit qu’un enfoiré de plombier qui a fait 4 gosses vis dans un 120m2 qu’il paient 10 fois moins cher que le voisins d’acoté il y a de quoi avoir de la rage en effet parce que le mec il a fait des gosses il c pas trop posé de question, il a compté sur l’assistanat que d’ailleurs on finance plus qu’on ne reçoit et on se fait encore entuber par rapport à ça.
    Il manquerait plus qu’on fasse de la voiture sociale...
    Un cota de 20% de porsche devrait être vendu aux gens modeste vla la décote de la marque après...

    Pauvre france

  • Je ne sais pas de quel Montpellier vous parlez, mais si c’est de celui qui est dans le 34, sachez que les logements y sont extrêmements chers ! La ville souffre d’une crise du logement depuis des années. Vous racontez vraiment n’importe quoi.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite