publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > Lyon se prépare pour les réseaux d’électricité du futur
Partager : 
Imprimer

Linky et Greenlys

Lyon se prépare pour les réseaux d’électricité du futur

155 000 boîtiers Linky, les nouveaux compteurs dits communicants, ont d’ores et déjà été posés en région lyonnaise. « Un succès », selon Jacques Longuet, directeur régional d’ERDF, la filiale d’EdF en charge du réseau électrique. Il en reste 20 000 à installer d’ici fin juin dans le cadre d’un projet pilote mené dans 4 arrondissements de Lyon (4ème, 5ème, 6ème et 9ème) et 11 communes de l’Ouest lyonnais. Une première étape vers les smartgrid, les réseaux intelligents du futur.

L’installation des boîtiers Linky touche à sa fin. L’agglomération lyonnaise a été choisie au côté de la région tourraine pour tester ce nouvel équipement. Jusqu’à 1000 boîtiers Linky ont été posés par jour depuis le 8 mars 2010, date du démarrage de l’opération. D’ici fin mars, l’administration à distance des compteurs sera activée. Les clients bénéficieront alors de factures mensuelles calculées sur la base de la consommation réelle, lue à distance, et non plus en fonction d’une estimation. De même, la mise en service et le changement de puissance se feront désormais sans qu’un agent ne se déplace. Et sans que le client soit obligé d’être chez lui pour l’accueillir. Les délais d’intervention seront ainsi ramenés de 5 jours à 24 heures. Ces services gratuits pourront être complétés par d’autres options, payantes, proposées par les différents fournisseurs d’électricité.

Précurseur dans la mise en place du nouveau compteur, la région compte aussi l’être dans le domaine des smartgrids, ces nouveaux réseaux informatisés, bourrés de sondes et gérables à distance. Lyon et Grenoble se sont portées candidates au projet Greenlys, qui a pour but d’expérimenter ces réseaux du futur, capables de répondre aux nouveaux modes de consommation d’énergie dus aux voitures électriques, pompes à chaleur et autres dispositifs de stockage d’énergie. L’expérimentation qui s’étalera sur 4 ans, nécessitera un investissement de 30 à 40 millions d’euros. « On attend la décision des pouvoirs publics qui doit intervenir d’un instant à l’autre », déclare Jacques Longuet.

ERDF en Rhône-Alpes

- 119 106 km de lignes électriques
- 2803 communes
- 3 438 172 clients résidentiels
- 51 547 clients entreprises
- 3457 collaborateurs

Photo : ERDF

Publié le : lundi 28 février 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite