publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Nathalie Perrin dénonce les « attaques personnelles » de Gérard (...)
Partager : 
Imprimer

Polémique

Nathalie Perrin dénonce les « attaques personnelles » de Gérard Collomb

Ça ne s’arrange décidément pas entre Gérard Collomb et Nathalie Perrin-Gilbert. Un nouvel épisode de la guéguerre que se livrent les deux élus socialistes a eu pour déclencheur des propos tenus lors du déjeuner de presse, organisé lundi dernier à l’hôtel de ville.

Leurs relations sont plus que tendues, depuis que Nathalie Perrin-Gilbert ose défier le maire de Lyon en s’opposent publiquement au projet du Grand stade à Décines. Un sujet avec lequel Gérard Collomb ne plaisante pas. Son 21ème et dernier adjoint, Etienne Tête, lui aussi très critique à cet égard, en a récemment fait les frais en se voyant retirer sa délégation.

N’ayant pas ce moyen de sanction contre l’élue des Pentes, Gérard Collomb en utilise d’autres. Tout d’abord, il a usé de toute son influence auprès du président de région Jean-Jack Queyranne, pour évincer l’insolente de la quatrième place qu’elle convoitait sur la liste socialiste aux régionales. Puis, il ne rate pas une occasion pour lui faire sa fête en public ou en privé.

Le dernier incident en date avait pour théâtre la cérémonie des vœux à la presse. Interrogé par des journalistes sur le projet décinois et la position de la mairesse du 1er, Gérard Collomb a d’abord entonné un refrain désormais bien connu, expliquant que la jeune femme lui devait tout en politique. Puis, un brin moqueur, il faisait remarquer que l’opposition à Jean-Michel Aulas, était une sorte de tradition familiale chez les Perrin, papa René, fondateur du Club des Onze s’étant déjà montré très critique à l’égard du patron de l’OL.

Révélée par les Potins d’Angèle, l’histoire aurait pu en rester là. C’était sans compter avec l’irritabilité de Nathalie Perrin, dont le sang n’a fait qu’un tour. Vendredi en début d’après-midi, un communiqué de presse arrivait sur le bureau des rédactions. Sur un ton moralisateur, la mairesse du 1er arrondissement affirme ne pas avoir « à rougir ni d’une quelconque étape de [son] parcours, ni de [sa] famille ». Avant de qualifier les propos de Gérard Collomb de « dérive inacceptable de la part d’un homme politique de son rang » et d’« aveu de faiblesse et d’absence d’arguments politiques. » Ambiance.

Si ni les railleries du sénateur-maire, ni la réponse cinglante de Nathalie Perrin ne font avancer le dossier du Grand stade, elles sont en tout cas plus que révélatrices de l’état délétère actuel de leurs relations.

Photo : lyon-info.fr

Publié le : dimanche 24 janvier 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


6 commentaires pour cet article


  • Quand on a des choses à se reprocher, souvent on critique ceux qui sont témoins de nos faiblesses.

    Il semble qu’au PS, les règlements de compte de bas étages soient de tradition, remontant probablement au stalinisme.

    Il est ainsi aussi à Rouen, où M. A. Le Vern et D. Gambier, responsables de la fermeture du CEB pour virer politiquement J. Vadecard, ont fait pression sur le Conseil de Surveillance du CEB et subséquemment sur la justice pour débouter J. Vadecard et D. Faure spécialistes d’intelligence économique bien noté.
    La politique aujourd’hui, ce sont les magouilles entre collègues et l’utilisation de la justice pour ne pas être inquiété, même quand il y a disparition de 150 000 euros, diffamation, harcèlement, abus de pouvoir, trafic d’influence, faux en écriture et autres...

    Grave !!!

  • Ol land. (les accès pris en charge par les instutions Collomb)
    Musée du confluent.
    Hôtel de la Région.
    Ca fait un paquet de pognons de gachés pour
    1) un stade de Gerland qui est tjrs aux normes et dont on ne serait que faire si le stade Décines voit le jour
    2) un musée pour qui pour quoi quand Lyon semble en avoir une bonne quantité et que l’on a refusé l’entité "Gougenhem" autrement plus porteuse que l’image Mercier.
    3)Un hôtel de la Région dont le montant frise l’indécence, car les pôvres fonctionnaires et élus trouvaient Charbonnières trop excentré.
    Sur la tête de qui ? Du contribuable complêtement figé financièrement parlant ; quand il ne fait pas partie des 600000 chomeurs qui auront 0 en indemnités en 2010.
    Ces grands travaux doivent se faire lors des expansions économiques et doivent être financés cash à ce moment-là.
    Ubu, quand tu nous tiens : en l’occurence, ils sont 3 : Collomb (très incivilisé avec Tête et Perrin, un Sénateur rentier qui ne siège pas...à quand la dernière visite au Sénat ??), Mercier (un malin devenu sous ministre inconnu des Français : un cadeau de la part de notre Monarque anti constitutionnel), Queyranne qui croit que son élection est déja gagné. Dur de vivre dans cette région, ville etc...

  • Je ne dirais rien du Musée Confluence, si l’architecture proposée n’est pas défigurée demain au final. Cette architecture particulière, originale, aura un impact attractif pour lyon sur les plans touristiques et économiques. Mais pour le long terme, il faudra prévoir des expositions de niveau international, pour que le musée reste un moteur touristique...

    Quant au musée Guggenheim, je déplore l’abandon du projet...Des expositions de niveau international régulières auraient eu un indéniable impact sur les plans touristiques et économiques de Lyon...

    L’attractivité touristique d’une ville ou région dépend de ses richesses naturelles (mer, montagne, lacs...), patrimoniales (château, monastère, pont, église, quartier médiéval ou renaissance ou autres classés...), culturel(niveau des expositions, des spectacles, nombre de lieux d’exposition ou de spectacles...)

    Quant à l’hôtel de région, il est un fait que nos élus ne font pas de prospective : ils auraient pu constater que les citoyens lyonnais ou rhônalpins ne souhaitaient pas d’un tel projet, et que la notion de territoire et de ses représentants allait être dicutée par leurs adversaires politiques...

  • 1 - Nathalie Perrin-Gilbert (NPG) n’a pas voté le budget de la majorité au Grand Lyon.
    2- NPG critique le Grand Stade pour lequel elle a fait campagne lors des municipales.
    3 - NPG est farouchement opposé au maire PS de Lyon Gérard Collomb.

    Questions :

    - Pourquoi NPG reste-t-elle dans la majorité municipale ?
    - Pourquoi ne démissionne-t-elle pas du Grand Lyon plutôt que de donner à la droite les chances de mettre la majorité en difficulté ?

  • Je viens de lire le communiqué de NPG : je voudrais simplement lui signaler que son texte comporte une faute d’orthographe. "Soi-disant" ne prend pas de "T". Disons que lorsqu’on se présente comme une "élue responsable", il faut commencer par écrire correctement.

  • A jacques

    Avant d’écrire des inepties, il faut toujours vérifier...

    Ainsi, votre leçon d’orthographe ressemble à l’histoire de l’arroseur arrosé !!!

    Le petit Larousse illustré indique clairement que soi-disant prend un "T", étant par ailleurs un adjectif invariable ou un adverbe.

    Critiquer est une chose, fonder sa critique en est une autre !!!

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite