publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Nature et découverte au parc de la Tête d’Or
Partager : 
Imprimer

« Nature à Lyon, richesse insoupçonnée »

Nature et découverte au parc de la Tête d’Or

Petite pimprenelle, scille à deux feuilles, bourdon terrestre, mésange bleue… L’exposition Nature lyonnaise, richesse insoupçonnée présente, du 22 avril au 16 octobre, des plantes et animaux auxquels les Lyonnais ne prêtent pas forcément attention. Entre le jardin botanique et le jardin zoologique du parc de la Tête d’Or, et d’autres espaces verts de la ville de Lyon, cette exposition pose un nouveau regard sur la nature et la biodiversité locales.

Sur des panneaux grands format, en bordure des allées du parc, le visiteur découvre 45 portraits-photo de plantes et d’animaux, chacun accompagné d’un court texte de présentation, traduit en anglais. Ainsi le public apprend à connaître les particularités du lézard vert, du faucon crécerelle, du renard, du castor, mais aussi de la flore comme le fraisier des bois, le daphné lauréole ou encore l’ail des ours.

Pour cette exposition, Nature lyonnaise, richesse insoupçonnée, la ville de Lyon et le parc de la Tête d’Or se sont associés à différents partenaires comme la Frapna Rhône (Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature), et proposent des activités pédagogiques pour les scolaires, les centres de loisirs mais aussi le grand public. Au programme notamment, les Journées écovolontaires Urbanbees, sur la diversité des abeilles sauvages, sur la pollinisation, ou encore la visite des coulisse du parc de la Tête d’Or. Au total, 70 animations attendent les Lyonnais.

« On veut sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité locale et changer son regard », explique Noémie Rothstein, chargé du projet de l’exposition. Le programme mélange les plantes avec les animaux, car « on ne peut pas parler de conservation d’animaux sans parler des plantes », rappelle David Gomis, directeur du parc zoologique. Et inversement.

Info : animations et ateliers gratuits. Programme sur www.jardin-botanique-lyon.com. Réservations au 04 72 69 47 78 ou animation.botanique@mairie-lyon.fr

Photo : © Simon Deculty

Publié le : mercredi 20 avril 2011, par Simon Deculty

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Bonjour, je voudrais savoir si, au parc, il y a un arbre

    appelé DAVIDIA et dans l’affirmative, où se situe t il.

    Je vous remercie, par avance , de votre information Salutations

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plan Oxygène

Le Grand Lyon s'attaque timidement à la pollution

Moins de camions, plus de communication, voilà ce à quoi se résume le plan de la Métropole pour réduire la pollution de (...)
La suite
Tassin la Demi-Lune

Eco-rénovation : diviser sa facture d'énergie par trois

Diviser par trois les coûts énergétiques, voila l'objectif de l'éco-rénovation menée dans la résidence Les (...)
La suite
Place de la République

Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection

Depuis 16 jours, Lily observe une grève de la faim. Par ce jeûne, elle espère obtenir la fermeture d'un centre de (...)
La suite
Dengue et chikungunya

Comment combattre le moustique tigre

Le moustique tigre a atteint Rhône-Alpes en 2009. Particulièrement dangereux, il peut transmettre la dengue et le (...)
La suite
Allergies

Ambroisie : un site internet pour signaler la plante

Pour combattre l'ambroisie, la région a lancé une plateforme permettant de signaler la présence de cette (...)
La suite
Les cyclistes finissent le travail

Une association dénonce des pistes cyclables impraticables

Les pistes cyclables, pourtant très récentes, le long du tramway T4 et de la rue Garibaldi, sont difficilement (...)
La suite
La pollution provoque 1 maladie sur 3

L'air reste mauvais en Rhône-Alpes, la France sanctionnée ?

Avec 83 jours d'alerte à la pollution, dont 70 jours dus au dépassement des normes européennes, l'année 2013 (...)
La suite