publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > OL Land : les opposants veulent simuler les conditions d’accès
Partager : 
Imprimer

Grand stade

OL Land : les opposants veulent simuler les conditions d’accès

« Rien n’est joué sur ce dossier, contrairement à ce que beaucoup croient », a martelé vendredi le maire socialiste de Chassieu Alain Darlay. Entouré de 9 autres élus de l’est lyonnais, il a tenu à souligner la détermination des opposants au Grand stade. Leur principale récrimination porte toujours sur les difficultés d’accès à l’OL Land. Pour le prouver, ils vont organiser mardi une « opération test » pour simuler la desserte des supporters en navette et son impact sur la circulation.

Réunis à la mairie de Chassieu ils ont répété tout le mal qu’ils pensent du projet du Grand stade. Dans leur ligne de mire : le « foot fric », la disparition d’espaces verts, « le gaspillage d’argent public pour des intérêts privés » et surtout et toujours l’insuffisance des accès. Pour y voir clair, l’Association pour le développement durable de l’Est lyonnais (ADDEL) s’apprête à « vérifier concrètement sur le terrain les hypothèses émises par les promoteurs d’OL Land », annonce-t-elle dans un communiqué.

Les soirs de match, 14 000 des 60 000 spectateurs devront se garer sur le parking d’Eurexpo, puis prendre une navette pour se rendre au stade. « Un bus partira toutes les 50 secondes » en site propre spécialement aménagé, indique le Grand Lyon dans un document d’étude. Or, le site propre en question coupe 3 routes d’accès à Chassieu. Mardi entre 18h30 et 20h, des militants joueront ainsi les feus tricolores sur ces 3 axes et interrompront la circulation à la même fréquence, tandis que d’autres mimeront le bus qui passe. Des tracts seront distribués aux automobilistes pour les sensibiliser aux nuisances engendrées par le Grand stade.

« Ce dossier ne se fera pas si les citoyens se mobilisent », estime Étienne Tête, conseiller régional (Verts) et fervent opposant d’OL Land. « L’opinion publique commence à tourner. Nous allons continuer plus que jamais à nous battre. »

En attendant, le projet accumule les tuiles. Aux deux enquêtes publiques négatives sur la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) du Montout, s’est ajoutée celle sur le prolongement du tram T2, un équipement clé du projet Grand stade. « A chaque fois qu’une personne neutre donne un avis, il est négatif » se réjouit Étienne Tête. « On ne voit pas pourquoi il en serait autrement les prochaines fois. »

Possible pour le supporter, pas pour le travailleur

Très remonté, Alain Darlay a dénoncé le refus qu’il aurait jadis essuyé de la part du Sytral, pour une ligne de tram desservant la zone d’activité Mi-Plaine (à cheval sur les villes de Chassieu, Genas et Saint-Priest, 22 000 emplois). « Ce qui n’était pas possible pour le travailleur, l’est devenu pour le supporter de Monsieur Aulas », a-t-il pesté. Quant au député et ancien maire de Vénissieux André Gerin, il n’a toujours pas digéré que le projet ne se fasse pas sur sa commune, au Puisoz, comme prévu initialement. Très critique sur les promesses de développement économique autour du stade, il a glissé : « on nous vend de la poudre de perlimpinpin ».

Au Grand Lyon, on affiche une sérénité de circonstance, malgré le report de la troisième enquête publique. Prévue initialement en septembre, elle a été décalée au mois de mars et sera conduite en même temps que 3 autres portant sur les accès. En tout, 13 enquêtes publiques doivent être réalisées. « Le stade sera toujours inauguré le 8 décembre 2013 », affirme-t-on à la communauté urbaine. « Il va y avoir un peu de retard », persifle Alain Darlay.

Manifestation

Les opposants au projet Grand stade appellent samedi 25 septembre à un défilé carnavalesque, suivi d’un apéro géant au Montout. Le départ aura lieu à 9h30 devant la Mairie de Décines. Costume de carnaval de rigueur.

Photo : © lyon-info.fr (archives)

Publié le : dimanche 19 septembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • OL Land : les opposants veulent simuler les conditions d’accès 20 septembre 2010 à08:01, par Joëlle PERCET

    Information erronée : c’est l’association ADDEL (Association pour le Développement Durable de l’Est Lyonnais) qui organise un test grandeur nature sur l’accès sud du stade et non pas les élus ! Le rendez-vous est à 17h45 parking Intermarché à Chassieu et le test se fera sur 3 voiries de 18h30 à 20h Joëlle PERCET Présidente d’ADDEL

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite