publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > Peut-on vivre dans un monde sans argent ?
Partager : 
Imprimer

Journée de débats

Peut-on vivre dans un monde sans argent ?

« Il faut que l’argent soit rare pour avoir de la valeur », souligne Marc Chinal. Pour ce journaliste et vidéaste lyonnais, candidat aux dernières législatives au nom du collectif Après-Monnaie, l’argent est la source de tous les maux : corruption, vols, misère. Pour en finir, il préconise de supprimer les billets et pièces et d’instaurer des droits universels. Une journée de débats est prévue à Lyon.

« Une civilisation sans argent, c’est le seul moyen d’en finir avec les profits monétaires et les dettes, de stopper les dégâts sociaux et environnementaux, d’avoir tous un accès direct aux produits et services et la maîtrise de nos usages », clame le collectif Après-Monnaie.

« Pour avoir de l’argent, il faut le prendre à l’autre », note Marc Chinal. Impossible de construire dans ces conditions un monde harmonieux. « Avec la monnaie, on ne s’en sortira pas », conclut l’ancien candidat (0,21%), pour qui une civilisation sans argent ne veut pas dire « retourner à l’âge de pierre ».

Comment cela doit fonctionner ?

Au lieu d’être rémunéré en espèces sonnantes et trébuchantes, chaque travailleur recevra une carte infalsifiable qui attestera de sa contribution au bien-être de la société. Pour faire ses courses, obtenir un logement, acheter une voiture, il suffit alors de présenter la carte et faire valoir ses « droits universels ».

« On me dit : ’tout le monde voudra alors rouler en Ferrari’ », pointe l’anti-monétariste. Mais voilà, la Ferrari tire, elle aussi, son intérêt de sa rareté. Si tout le monde peut en avoir une, le charme n’opérera plus.

Quid alors de l’expérience menée par les anciens régimes communistes de l’Europe de l’est ? De l’ouvrier au professeur, tout le monde y recevait la même paie, suffisante pour s’acheter les rares produits disponibles dans des pays qui manquaient de tout. Pas comparable, tranche Marc Chinal, puisque ces régimes dictatoriaux étaient basés sur « la peur et la déresponsabilisation ».

Eduquer et s’auto-limiter

« Peu de personnes sont prêtes », reconnait Marc Chinal, qui compte sur l’éducation pour faire avancer ses idées. Et notamment l’enseignement de la philosophie et de la psychologie. « Plus on réfléchit au pourquoi des choses, moins on consomme », veut-il croire. Car dans un monde où tout est accessible, « il faut s’auto-limiter ».

Tous ces sujets sont au menu d’une journée de débats, organisée dans les locaux de la mairie du 8ème. Si le collectif ne compte qu’une poignée de militants à Lyon, des participants de toute la France sont attendus. Sachant que la salle offre 200 places, il est conseillé de s’inscrire au préalable.

Info : samedi 26 janvier, Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz, Lyon 8ème. Programme et inscription : www.civilisation-sans-argent.org. Entrée gratuite.

Affiche : DR

Publié le : jeudi 17 janvier 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite