publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Pont Raymond Barre : un meccano de 3400 tonnes
Partager : 
Imprimer

L’assemblage est en cours

Pont Raymond Barre : un meccano de 3400 tonnes

C’est un projet d’envergure qui se prépare à l’abri des rangées de containers au port Édouard Herriot. Des dizaines d’ouvriers y assemblent le tablier du futur pont Raymond Barre. Un meccano de 260 m de long, composé de 3400 tonnes d’acier.

Le chantier du prolongement de la ligne de tram T1 avance à grand pas. Long de 2,3 km, il reliera en février 2014 l’Hôtel de Région (Confluence) au métro Debourg (Gerland).

Au milieu : le futur pont Raymond Barre, soutenu par un arc de 150 m de long et 17 m de haut. « Nous avons souhaité que l’ouvrage s’efface », explique l’architecte Alain Spielmann. « Ses proportions ont été étudiées avec beaucoup de finesse en harmonie avec le bâti alentour, afin de nous insérer le mieux possible dans le paysage. » L’arc rappelle ainsi les trois arches du pont Pasteur voisin, et son hauteur ne dépasse pas celle des bâtiments Sanofi sur la rive gauche.

Meccano au port

Entre 30 et 35 ouvriers travaillent actuellement tous les jours au port Édouard Herriot sur l’assemblage des deux plus grandes travées du tablier (photo). La troisième est directement montée sur la berge à proximité du chantier, côté rive gauche.

Le 1er juillet, les trois parties seront posées sur les deux piliers de l’ouvrage. La partie centrale, longue de 170 m, sera charriée par une barge spécialement venue d’Angleterre. Équipée de vérins, celle-ci soulèvera la charpente à la bonne hauteur, avant de la déposer sur ses supports. L’opération durera 30 heures.

La réalisation des supports aura, elle, nécessité l’installation de caissons étanches, enfoncés 10 m dans le lit du Rhône. Les piles sont ancrés dans le sol rocheux sous le fleuve par 28 pieux de 18 mètres de long.

Mode doux

Le futur pont sera réservé au tram, ainsi qu’aux cyclistes et piétons. Pour ces derniers, un belvédère sera aménagé au milieu de l’ouvrage. Des bancs et transats (en béton) inviteront au repos et à la contemplation du paysage en aval du fleuve.

Le chantier coûte 64 millions d’euros, dont 19 millions pour la seule réalisation du pont.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : vendredi 29 mars 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


4 commentaires pour cet article


  • Pont Raymond Barre : un meccano de 3400 tonnes 30 mars 2013 à10:11, par FOurs

    M.Augustin vous répétez manifestement ce qu’annonce le dossier de presse. Le pont est harmonieux, certes, mais ses arches aériennes ne reflètent pas les arches du tablier du pont Pasteur auquel il est accolé bizarrement. Ce qui eut été intéressant pour le quartier est que le pont se situe à mi-chemin entre le pont de Perrache (Galiéni) et ce pont pasteur, pour désenclaver les quartiers : vous n’y faîtes même pas allusion. Quant au port Ed.Herriot, expliquez comment il "abrite le projet du pont R.Barre" ! Il est à plusieurs km, même à la nage !
    Qui a orchestré cette campagne de promotion ? Vous suivez à la traîne ? Votre papier n’est pas un article de presse, mais une reproduction et c’est dommage…

  • Pont Raymond Barre : un meccano de 3400 tonnes 30 mars 2013 à13:59, par Michael Augustin

    Le pont Raymond Barre, comme l’article l’indique, s’inscrit dans le prolongement du T1. Il peut ainsi difficilement se trouver ailleurs que voisin du pont Pasteur. Un autre pont sera construit dans le prolongement de la rue des Girondins, comme vous pouvez le lire ici.

    Quant au port Edouard Herriot, dont je connais parfaitement la localisation, pour l’avoir visité le matin même, il n’abrite pas le pont bien évidemment, mais le chantier d’assemblage de celui-ci. C’est d’ailleurs ce qui est écrit dans l’article.

  • Pont Raymond Barre : un meccano de 3400 tonnes 1er avril 2013 à11:44, par FOurs

    Merci de ces précisions : vous avez bien écrit que le tablier est assemblé au Port Éd.Herriot et c’est cela qui est étonnant, pcq ce n’est pas à côté vraiment. Comment est-ce acheminé jusqu’au site ? il manque p-ê une phrase d’explication.
    Bonne journée

  • Pont Raymond Barre : un meccano de 3400 tonnes 1er avril 2013 à17:50, par Michael Augustin

    « La partie centrale, longue de 170 m, sera charriée par une barge spécialement venue d’Angleterre. Équipée de vérins, celle-ci soulèvera la charpente à la bonne hauteur, avant de la déposer sur ses supports. L’opération durera 30 heures. »

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite