publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Quelle réponse à la montée du FN ?
Partager : 
Imprimer

Cantonales

Quelle réponse à la montée du FN ?

Avec 11 candidats qualifiés pour le second tour dans le Rhône, le FN en compte autant que l’UMP et les centristes réunis (exception faite des 2 cantons déjà remportés par les centristes Denis Longin et Michel Mercier). Une percée inattendue, réalisée souvent par des candidats totalement inconnus, n’ayant pas ou peu fait campagne. Ils étaient d’ailleurs nombreux à ne s’être même pas affichés sur les panneaux électoraux, laissant l’effigie de Marine le Pen représenter le parti frontiste.

Dès 20h30, Jean-François Copé avait donné le ton : pas d’alliance avec le Front national, pas de front républicain. Une neutralité en trompe-l’œil, qui renvoyait PS et FN dos à dos, laissant le choix aux électeurs UMP d’apporter ou non leur soutien au parti d’extrême droite. Une position fidèlement répétée à longueur de soirée par tous les ténors du parti présidentiel. « Nous n’avons pas de consigne de vote à donner, là où nous ne sommes pas au second tour », a martelé le député du Rhône Philippe Meunier. « Je n’habite pas Saint-Priest », s’est défaussé le maire de Meyzieu Michel Forissier, interrogé sur le canton où le FN est arrivé en tête. « L’électeur n’appartient à personne », a renchéri Yann Compan, secrétaire général adjoint de la fédération du Rhône.

Position diamétralement opposée à gauche où les voix se multiplient pour faire barrage au Front national. « Je trouve choquant que Michel Mercier n’appelle pas à voter pour le candidat républicain », a maugréé Gérard Collomb. « La droite n’évolue pas dans le bon sens. » Avant d’ajouter, un brin perfide : « Il ne faudra pas que de glissement en glissement, Michel Mercier se retrouve dans un gouvernement avec Marine Le Pen. »

« Aucune voix ne doit se porter sur le Front national, l’arc républicain est une réalité démocratique qu’il faut défendre », a insisté la conseillère municipale du 1er arrondissement lyonnais, Fabienne Lévy dans un communiqué. La secrétaire nationale du parti radical valoisien s’est par ailleurs déclarée « fière » d’appartenir au parti de Jean-Louis Borloo.

Au Front national, le bon résultat a logiquement ravi plus qu’un. « Les gens commencent à se rendre compte que le FN n’est pas un monstre assoiffé de sang », a commenté le secrétaire départemental du parti Christophe Boudot, par ailleurs en lice à Meyzieu contre Michel Forissier. Même son de cloche chez Bruno Gollnisch. « Le président de la République s’inquiète de la bonne représentation de tous les partis en Côte d’ivoire mais pas à Meyzieu » s’indigne l’ancien candidat à la présidence du parti, qui juge « anormal » que le FN ne soit représenté dans aucun conseil général.

S’ils sont élus les conseillers frontistes feraient office d’« arbitre », assure Bruno Gollnisch, et voteraient les dossiers au cas par cas. « Quand il y a des élus du Front national, les dilapidations d’argent public ne se font pas », assure-t-il, promettant de saisir « l’opinion public » le cas échéant.

Lire aussi

- Cantonales : tous les résultats
- L’UMP prend l’eau, le PS s’accroche aux branches
- PS et Verts : les frères ennemis en chiens de faïence
- Quand Gérard Collomb fait perdre le PS
- Le succès du FN gâche la soirée électorale

Photo : © Eve Renaudin

Publié le : lundi 21 mars 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Quelle réponse à la montée du FN ? 21 mars 2011 à21:50, par 1pas_sans_en_qu_aux_lère

    En dictant la conduite à adopter aux futurs votants, l’UMP et les Socialistes font leurs premiers pas vers la dictature.

    Si cela fait partit des valeurs démocratiques Française, alors je ne suis plus Français depuis des années...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite