publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Roms : « On ne peut pas laisser des gens vivre comme ça »
Partager : 
Imprimer

« Un toit c’est un droit »

Roms : « On ne peut pas laisser des gens vivre comme ça »

Un millier de personnes ont défilé samedi après-midi entre Bellecour et la préfecture pour dénoncer les expulsions sans relogement des Roms en région lyonnaise. Quatre campements avaient été démantelés récemment à Gerland, Saint-Fons et Villeurbanne. Une délégation a été reçue par le préfet délégué à l’égalité des chances, Alain Marc, pour « écouter les revendications portées par le mouvement », a indiqué la préfecture.

« En une semaine, la préfecture a expulsé 650 Roms des lieux de vie qu’ils avaient construits. Familles avec femmes enceintes, enfants et bébés ont été pourchassés dans toute l’agglomération jour et nuit pendant deux jours », s’indignent les 25 associations et partis politiques à l’initiative de la manifestation dans leur appel.

« Tous humains tous des droits » et « Un toit c’est un droit », pouvait-on entendre dans le cortège. « On ne peut pas laisser des gens vivre comme ça dans notre pays », fulmine Gilberte Renard, qui milite au sein de l’association Classes pour la scolarisation des enfants roms. « Ils doivent pouvoir vivre dignement, avoir un travail et accès aux aides. » Quant au logement, « dans un premier temps, il faut trouver plusieurs terrains et aménager sur chacun quatre ou cinq bungalows, avec de l’eau et des douches », réclame la militante. Un tel accueil n’en ferait-il pas venir d’autres ? Question balayée d’un revers de main : « Ce sont presque toujours les mêmes qui sont là. » Très active dans la défense des Roms à Lyon, elle reconnait toutefois que leurs pays d’origine doivent également « être plus généreux ».

« Ce sont des Européens qui ont le droit de venir en France », rappelle Pierre Thivend du Réseau éducation sans frontières (RESF). « 10 à 12 millions de Roms vivent en Europe », explique le Parti communiste dans un tract. « Ils sont exclus d’un certain nombre de droits dans leurs propres pays (éducation, travail, santé...). Alors que ce sont des sédentaires, ils sont condamnés à des voyages pendulaires entre leur pays et le nôtre, dans l’espoir de mieux vivre. »

Toutes les photos de la manifestation sont sur : www.flickr.com

Photo : © Michael Augustin

Publié le : dimanche 2 octobre 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite