publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Rythmes scolaires : solution de facilité à Lyon
Partager : 
Imprimer

Vendredi après-midi libre

Rythmes scolaires : solution de facilité à Lyon

Tout ça pour ça. Alors que Gérard Collomb a trainé des pieds pour dévoiler l’organisation de la semaine de quatre jours et demi, arguant du coût pour la collectivité, la solution dévoilée par le Progrès ce mercredi ne semble pas satisfaire grand monde.

Tandis que la réforme Peillon devait alléger les journées des écoliers, en avançant la fin des cours à 15h45, il n’en sera rien à Lyon. L’organisation reste inchangée les lundis, mardis et jeudis. Seule nouveauté, l’après-midi du vendredi aura été avancée au mercredi matin. Ces deux jours-là, il y aura donc cours de 8h30 à 11h30.

La ville de Lyon s’est en effet saisi des dérogations proposées par le décret de Benoît Hamon, le remplaçant de Vincent Peillon à l’éducation nationale. Ce texte prévoit en effet « des assouplissements adaptés aux réalités locales qui le nécessitent ». Pensé pour les petites communes rurales, rencontrant des difficultés d’organisation, il permet donc à la troisième ville de France de déjouer l’esprit de la loi en concentrant les activités périscolaires, sportives et culturelles, sur une seule après-midi, le vendredi.

« Il aurait été très difficile de recruter des animateurs pour 45 minutes de temps périscolaire, tandis qu’avec les vendredis après-midis nous pourrons proposer de vraies activités, avec un directeur de centre de loisirs par groupe scolaire », explique Anne Brugnera, l’adjointe à l’éducation, citée par Libération. « Il y aura un gain qualitatif très important », selon elle.

« Le montage Lyonnais n’est pas le pire au final », reconnait le maire UDI du 2ème Denis Broliquier, avant de pointer que « l’enfant va passer encore plus de temps à l’école ». D’autant que la solution n’est pas gratuite. Les parents devront mettre entre 2 et 19 euros de leur poche par mois, bien plus que les 10 à 20 euros par an annoncés par Gérard Collomb pendant la campagne municipale.

Ceci pour financer un coût global estimé à 15,9 millions d’euros en année pleine, dont il faut toutefois soustraire les 3,6 millions d’aide de la caisse d’allocations familiales, et 1 million de l’état.

Michel Havard, président du groupe UMP au conseil municipal, regrette dans un communiqué que le maire de Lyon ait refusé la mise en place d’un groupe de travail sur le sujet et dénonce la « pseudo concertation planifiée par le maire de Lyon (qui) démarrera le 16 mai pour se terminer le 31 mai soit 10 jours ouvrables ! ».

Le syndicat d’enseignants Snudi-FO fustige pour sa part une « école à la carte », chaque commune choisissant une organisation différente. « Les enseignants fonctionnaires d’état et l’école publique sont placés sous la tutelle des municipalités et livrés aux desiderata des mairies », regrette le syndicat.

Par ailleurs, la réforme est loin d’être bouclée dans le Rhône. Le 12 avril dernier, Jean-Louis Baglan, directeur académique des services de l’éducation nationale du Rhône, annonçait que seules 130 communes sur les 269 de l’académie lui avaient présenté un plan défini, rappelle Rue 89 Lyon. Tandis que 300 élus, pour la majorité UMP, ont menacé de saisir le conseil d’état s’ils n’obtiennent pas la possibilité de ne pas appliquer la réforme.

Photo : Michael Augustin (archives)

Publié le : jeudi 15 mai 2014, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite