publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Vie nocturne : une charte pour pas grand chose
Partager : 
Imprimer

Concilier fête et sommeil des riverains

Vie nocturne : une charte pour pas grand chose

La ville de Lyon a élaboré une Charte pour la qualité de la vie nocturne, que Gérard Collomb a signée ce vendredi avec le préfet Jean-François Carenco. Mais pas avec les professionnels de la nuit, pourtant les principaux concernés. Ceux-ci refusent de l’appliquer.

« Tout le monde n’est pas d’accord sur tous les points », a reconnu le maire de Lyon. Un euphémisme. Les acteurs de la nuit, patrons de restaurants et boîtes de nuit refusent tout simplement de signer la nouvelle charte. Ils s’estiment exclus de la négociation et du suivi. « C’est un jeu de dupes », s’écrie Laurent Duc, président de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière. « On ne fait que rajouter des obligations sans contrepartie ». En échange des contraintes, les professionnels veulent faire partie du comité de suivi, qui délivre des autorisations d’ouverture nocturne. « On ne peut pas être juge et partie », leur a répondu Gérard Collomb.

La nouvelle charte prend le relais d’un premier document, signé en 2006, et appliqué aux seuls 1er, 5ème et 9ème arrondissements. La nouvelle mouture, qui fait suite à un an de concertation avec les professionnels, associations, élus et services techniques, s’étendra à tout Lyon. « Nous devons trouver un équilibre entre ceux qui veulent pleinement vivre la ville et ceux qui veulent la vivre en dormant », a souligné Gérard Collomb. « Nous avons fait des propositions concrètes mais la Ville ne nous a même pas répondu », se plaignent les associations de professionnels. « On a l’impression d’avoir travaillé un an pour rien. » « Nous appelons nos adhérents à ne pas signer la charte », ajoute Dominique Lafoy, président de Sauvez la nuit, une association qui regroupe 70 établissements.

L’ex patron du Q Boat avait proposé il y a quelques années de réserver aux établissements de nuit un endroit à la Confluence, à l’écart des habitations. Une idée jugée alors « intéressante » par la Ville, selon Dominique Lafoy, mais qui a fait long feu.

La nouvelle charte devra entrer en vigueur le 20 juin. « Ça tombe bien, c’est mon anniversaire ! », s’est exclamé Gérard Collomb. « Avec Jean-François Carenco, on fera une tournée des bars. » Sera-t-il bien accueilli ? « Moi ? toujours », a répondu le maire.

Photo : DR

Publié le : vendredi 20 mai 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


4 commentaires pour cet article


  • Vie nocturne : une charte pour pas grand chose 20 mai 2011 à15:37, par Terraille

    Habitant rue terraille, j’apprécierais que cette Charte soit signée et respectée.. Ce ne sont pas les bars/boites de nuit qui dérangent avec leur musique, c’est plutôt la clientèle, ça crie, hurle, casse des bouteilles, sonne à l’interphone. C’est parfois dur à supporter. C’est bien dommage car c’est le seul point négatif de cette rue.

  • Cette "Charte" est une Farce ! On demande aux restaurateurs la permission de leur demander de respecter la Loi !!!!!
    Il faut jeter ce truc à la poubelle et en réaliser une, vraiment contraignante !
    Le Maire de Lyon ne défend absolument pas les habitants
    Et il se permet de faire semblant !!

    Quant au scénario des "restaurateurs indignés" j’ en rigolerai presque si le problème du bruit n’était pas un problème de SANTE PUBLIQUE !

  • Vie nocturne : une charte pour pas grand chose 23 mai 2011 à12:42, par beatrice

    J’habite rue de la bourse en face du "fameux " comptoir de la bourse !!!!!C’est le patron fabien chalard qui prone qu’il faut signer la charte uniquement pour" etre bien vu des pouvoirs publics"(20 minutes du 23 mai !!!!!)mais allez y boire un coup entre 22h et 1h du matin:musique a fond toutes portes ouvertes,gens bien imbibes qui rigolent à gorges deployées,vente de drogue à gogo sur la terrasse.....
    Et en plus il fait du porte à porte dans les autres bars pour leur dire de ne pas signer !!!
    La police au telephone nous dit qu’ils sont débordés par les plaintes des riverains mais tout continu.....

  • Vie nocturne : une charte pour pas grand chose 31 juillet 2011 à12:27, par lauranna

    j’habite 31 rue Paul Chenavard dans le 1er Nous devenons fous : toute la nuit le bar le fruit défendu, plus le restaurant le chenavard, qui ne respectent ni les horaires, ni les recommandations pour le rangement de leur matériel de terrasse, sans compter une clientèle avinée, hyper bruyante, camée..... mais que faire ? c’est la lutte dupot de terre contre le pot de fer.... le maire ne se soucie pas des résidents de la presqu’ile : on a l’impression qu’il fait tout pour les chasser, à commencer par le stationnement. LYON devient une ville de véritable débauche, où toute la nuit, déambule des gens ivres, drogués, qui braillent et qui abiment le matériel urbain et les voitures. Quand on appelle la police, elle est débordée et ne se déplace pas.... il faut absolument faire pression contre le lobby des tenanciers de cafés, resto, boites diverses qui se foutent complêtement du repos et du sommeil des lyonnais qui travaillent, ou sont âgés, ou petits enfants. Une honte..... LYON a bien changé....

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite
Projet Vénus

150 photos contre le cancer du sein

Sensibiliser les femmes, notamment dans les zones urbaines sensibles, au dépistage du cancer du sein, voilà (...)
La suite