publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Villeurbanne bride les antennes relais
Partager : 
Imprimer

Santé publique

Villeurbanne bride les antennes relais

La ville de Villeurbanne est candidate pour expérimenter une diminution du rayonnement des antennes relais à 0,6 volts par mètre. La municipalité de Jean-Paul Bret avait déjà gelé l’installation des antennes-relais sur les bâtiments municipaux.

La ville de Villeurbanne s’est portée candidate pour expérimenter une diminution du rayonnement des antennes relais à 0,6 volts par mètre. Ce seuil, considéré comme « valeur de précaution » par des scientifiques européens, a été préconisé depuis une dizaine d’années par plusieurs associations telles que Priartem (Pour une réglementation des implantations d’antennes relais de téléphonie mobile).

« L’expérimentation permettra d’étudier le rapport entre le rayonnement des antennes relais, le fonctionnement des téléphones portables et ses répercussions sur la santé des populations », indique la mairie de Villeurbanne. Dans un premier temps, des tests évalueront la qualité de service, la couverture réseau et le nombre d’antennes nécessaires. Des essais grandeur réelle vont ensuite être réalisés.

Lors du « Grenelle des ondes », la proposition de l’association Les Robins des Toits de tester les répercussions d’une diminution du rayonnement des antennes relais dans quelques villes volontaires avait en effet été retenue par Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat en charge de l’écologie.

Soulignons que la Ville de Villeurbanne avait déjà signé une lettre d’engagement avec les trois principaux opérateurs de téléphonie mobile (Orange, SFR et Bouygues). « Elle prévoit une information et une transparence totale sur toute nouvelle installation d’antenne, la possibilité de faire mesurer par un organisme indépendant le champ électromagnétique des antennes déjà installées et l’interdiction d’installer des antennes sur les bâtiments municipaux, dont les écoles et les équipements pour la petite enfance », poursuit-on à la mairie.

Photo : D.R.

Publié le : jeudi 23 juillet 2009, par Marla Singer

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pollution de l'air

Climat : David Kimelfeld ou le fantasme de l'infirmière

Année après année, la quasi-totalité de la population métropolitaine est exposée à une pollution aux particules fines, (...)
La suite
Main rouge au Grand Lyon

« La Métropole ne fait pas assez pour le climat ! »

Samedi 13 octobre, ils étaient à nouveau 15 000 selon les organisateurs et 10 000 selon la police, 120 000 dans 86 (...)
La suite
Climat

Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »

Ils entendent « mettre la pression sur les politiques », explique le vidéaste Usul, auteur d'un clip qui appelle à (...)
La suite
Nettoyons la nature

« Ça me fait mal au cœur »

Le lieu est un véritable dépotoir. A quelques pas des quatre tours de l'Observance (Lyon 9ème), le glacis du Fort (...)
La suite
15 000 personnes pour le climat

Climat : une marche pour réveiller les politiques

Une chaine humaine était prévue autour de l'hôtel de ville mais les trois rues qui bordent le bâtiment ainsi que (...)
La suite
Sauver la planète à Lyon

Grand Lyon : le Plan climat, pourquoi c'est important

Alors que l'été 2018 a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré, le Grand Lyon travaille sur son prochain Plan (...)
La suite
Recycler, réutiliser, moins jeter

Ressourcerie : un projet solidaire pour s'équiper à prix doux

Des assiettes, des vêtements pour quelques sous, des livres à prix libre, un ordinateur à 30 euros, des disques vinyle (...)
La suite