publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > 600 bêtes attendent 100 000 visiteurs
Partager : 
Imprimer

Rendez-vous de l’agriculture

600 bêtes attendent 100 000 visiteurs

Le parc de Lacroix-Laval se transformera en une gigantesque ferme, le temps d’un week-end. Plus de 600 bêtes, réunies à l’occasion des 8èmes Rendez-vous avec l’agriculture du Rhône font de l’évènement la deuxième plus grande manifestation agricole grand public après le salon de l’Agriculture de Paris. Au menu : dégustations et animations à gogo pour promouvoir le Manger local et de saison.

« Consommer des produits régionaux et de saison revient à dépenser moins d’énergie pour la fabrication, l’emballage, le transport, le stockage et le recyclage », affirment les organisateurs. « Si la grande distribution met des cerises en rayon à Noël, c’est qu’il y a des consommateurs pour en acheter », déplore de son côté Joseph Giroud, président de la Chambre de l’agriculture. Et de mettre en garde : « leur transport consomme du carburant et encombre les routes. » Pour apprendre les bons réflexes aux Rhodaniens, les organisateurs redoublent d’efforts pédagogiques. Des panneaux et quiz informeront sur les fruits et légumes de saison, des chefs présenteront des recettes pour les cuisiner et les exploitants œuvreront à faire découvrir la richesse et la diversité de l’agriculture rhodanienne. Car ce qui est bon pour l’environnement l’est aussi pour les agriculteurs, opposés dans un bras de fer permanent à des distributeurs toujours à l’affut du meilleur prix, même si le produit vient de loin. « Ils ne nous font pas de cadeau », se plaint Joseph Giroud.

Les Rhodaniens sont alors invités à se laisser dépayser le temps de leur visite à Lacroix-Laval. Au programme, des concours d’élevage avec près de 200 vaches laitières, dont pour la première fois la Brune des Alpes, et plus de 80 vaches de races. Des chevaux de trait et de selle inviteront à des démonstrations d’attelage ou encore à une balade en calèche. Des moutons, des chiens de troupeau et des animaux de basse-cour compléteront le tableau.

Les enfants pourront assister à des ateliers de cuisine, tandis que le monde d’Amélie leur fera découvrir le quotidien d’une vache tout au long de sa vie, de la génisse à la vache à lait. Maquillage, jeux de ballon et tours de magie compléteront l’offre à destination des plus jeunes. Quant aux grands, de nombreuses dégustations les attendent. L’inévitable lait bourru, de vache ou de chèvre, mais aussi du fromage, du vin, des fruits et légumes (de saison !), du miel, du pavé charolais ou de la charcuterie. Ils pourront également s’initier à la conduite d’un tracteur ou prendre une leçon de meneur de calèche.

Le bio, l’enfant pauvre

Seules 2% des fermes françaises se sont converties au bio. Dans le Rhône c’est encore moins, seules 50 exploitations sur 8300, soit 0,6% respectent le cahier des charges de l’agriculture biologique. « La situation dans le département du Rhône est spécifique car 40% des producteurs pratiquent une agriculture fermière et vendent déjà en circuit court », c’est à dire directement au consommateur, veut croire Joseph Giroud. L’agriculture biologique sera néanmoins présente à travers des expositions et dégustations.

La manifestation, qui a coûté 350 000 euros, a lieu tous les deux ans, le dernier week-end avant la rentrée scolaire. Il attire quelque 100 000 visiteurs.

Le département du Rhône en chiffres :

- 150 000 ha agricoles (163 700 en 1998)
- moins 0,7% par an
- 8300 exploitations
- 3593 AOC
- 193 labels
- 50 exploitations bio (16 en cours de conversion)
- 45% des exploitations font du vin
- Chiffre d’affaires global : 600 millions d’euros

Infos  : samedi 28 et dimanche 29 août, de 9h à 19h. Inauguration le samedi 28 août à 14h30 par Michel Mercier, président du conseil général et ministre de l’aménagement du territoire

Affiche : DR

Publié le : mercredi 25 août 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Décrochage du portrait de Macron

« Il faut chatouiller l'honneur du Président »

Après une relaxe jugée « historique » en première instance, Fanny Delahalle et Pierre Goinvic ont été jugés en appel à (...)
La suite
Malgré l'urgence climatique

Plan climat du Grand Lyon : plus pragmatique qu'ambitieux

« Le défi est immense. Nous ne pouvons pas nous contenter d'ajustements », a déclaré David Kimelfeld devant 300 (...)
La suite
EELV contre Monsanto

Tribunal administratif : faut-il interdire le Roundup ?

« Il faut protéger la population et les agriculteurs », s'est écrié Julien Bayou, porte-parole national (...)
La suite
Fanny, décrocheuse de portrait de Macron

« Je veux pouvoir dire à mes nièces que je me suis battue pour elles »

A l'occasion du procès de deux militants écologistes, poursuivis pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel (...)
La suite
Action « Décrochons Macron »

Place Guichard : journée engagée et festive pour le climat

Conférences, témoignages, concerts gratuits, une journée de mobilisation pour le climat se tiendra lundi 2 septembre (...)
La suite
Pisseurs volontaires

Glyphosate dans l'urine : une plainte contre fabricants, élus et agences sanitaires

Après avoir découvert du glyphosate dans leurs urines, quatre-vingt-neuf personnes ont porté plainte au Tribunal de (...)
La suite
Rapport Greenpeace

Les écoles lyonnaises baignent dans la pollution

Après Paris, Marseille et Strasbourg, Greenpeace s'est penchée sur la situation entre Saône et Rhône. Et le (...)
La suite