publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Atoubus : 4 ans de travail pour « un immense bouleversement »
Partager : 
Imprimer

Comment tout a commencé

Atoubus : 4 ans de travail pour « un immense bouleversement »

« Cela fait plus de 2 ans que nous travaillons sur Atoubus », rappelle le président du Sytral Bernard Rivalta lundi midi devant la presse. 4 ans même, en intégrant la phase d’étude. Autant de temps pour soumettre le réseau de bus lyonnais à « un immense bouleversement, unique au monde », s’enthousiasme Jean-Louis Touraine, adjoint aux transports à la Mairie de Lyon. Un chantier mené avec les usagers, élus et le personnel des TCL.

Au fil des ans, le réseau de bus lyonnais a souvent été modifié au fur et à mesure de l’extension des lignes de métro et de tram. Des retouches qui ont fini par rendre le réseau « illisible », explique la direction. « On s’est rendu compte qu’à certains endroits il y avait peu d’offre, mais qui était très bien utilisée », se souvient Michèle Vullien, vice-présidente de la communauté urbaine de Lyon en charge des déplacements, « alors qu’à d’autres l’offre était pléthorique mais sous-utilisée. » Dès lors, la direction du Sytral, le syndicat organisateur des transports lyonnais, a décidé une remise à plat complète.

Après un diagnostique conduit entre 2007 et 2008, une ébauche du nouveau réseau a été présenté à quelques 40 maires concernés. A l’issue de cette concertation, certains tracés ont été modifiés et le nouveau réseau arrêté en décembre 2010.

Dès lors, les conducteurs devaient apprendre les nouveaux itinéraires. « Depuis juin, ils ont reçu une formation en salle suivie d’une journée de reconnaissance sur le terrain », précise Christophe Puvillard, chef de groupe au dépôt Alsace à Villeurbanne. Partis en groupe de 5, les conducteurs ont pu expérimenter leur nouvel itinéraire pendant toute une journée. « Beaucoup ont aussi repéré le week-end dernier leur nouveau trajet avec leur véhicule personnel », ajoute Laurent Senigout, le directeur d’exploitation des TCL.

Un week-end également consacré à la mise à jour de la signalétique. Pas une mince affaire. Il s’agissait de changer près de 35 000 supports dans les arrêts de bus, tram et métro : plan de réseau, fiches horaires, plans de quartier, signalétique de guidage dans les pôles d’échange, plans embarqués dans les bus, trams et métros. Installés dès le 25 juillet, les nouveaux supports ont été recouverts d’un adhésif pour éviter toute confusion entre l’ancien réseau et le nouveau. Puis, entre samedi et dimanche soir, 120 personnes étaient alors à pied d’œuvre pour retirer ces caches et dévoiler la nouvelle signalétique.

Parallèlement, 1,2 millions de plans ont été imprimés, dont 570 000 ont été distribués dans les boîtes aux lettres. Les autres sont disponibles dans les agences commerciales TCL et dans les 80 points d’information, mis en place dans les pôles d’échange et principaux arrêts. 400 conseillers y renseignent les usagers jusqu’au 10 septembre.

Et maintenant ?

« Nous ne sommes pas infaillibles », reconnaît Bernard Rivalta. Le réseau peut ainsi encore évoluer en fonction des réactions des usagers et élus. Pendant 2 semaines, tous les jours à 11h, la direction de Keolis, le délégataire en charge de l’exploitation du réseau TCL, fait ainsi un point sur les informations collectées par ses agents. A 12h30, une conférence téléphonique est prévue entre Keolis et le Sytral pour que d’éventuelles modifications peuvent être apportées l’après-midi même.

Par ailleurs, plusieurs chantiers, comme les prolongements du métro B et des trams T1 et T4 nécessiteront de nouvelles adaptations du réseau de bus. Tout comme la réalisation du deuxième tube du tunnel de la Croix-Rousse, qui permettra l’extension de la nouvelle ligne C14 de la Duchère jusqu’à la Part-Dieu. « Tous les jours ça va bouger », promet Bernard Rivalta.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : lundi 29 août 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite