publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Cantines scolaires : des tarifs plus simples et... plus chers
Partager : 
Imprimer

Une nouvelle grille sera votée lundi

Cantines scolaires : des tarifs plus simples et... plus chers

Des tarifs plus simples, plus équitables et mieux adaptés aux revenus de chacun, c’est l’objectif affiché de la Mairie. La grille des cantines scolaires lyonnaises a ainsi subi une refonte totale. Exit les tranches. Désormais chaque famille paie un prix différent, calculé au centime près en fonction de ses revenus. Un objectif louable qui s’accompagne d’une forte hausse pour les revenus moyens et élevés.

Le conseil municipal se penchera lundi sur une nouvelle tarification pour les restaurants scolaires de la ville. Le système actuellement en vigueur comprend six tranches et des tarifs entre 71 centimes et 4,21 euros. Le nouveau barème s’échelonnera entre 75 centimes et... 6,50 euros. « Nous avions une grille tarifaire très aplatie », justifie Yves Fournel, l’adjoint à l’éducation et à la petite enfance de la Ville de Lyon. « Deux tiers des familles payaient le tarif maximum ».

Ils ne seront plus que 13% dans ce cas, selon les calculs de la Mairie. Le tarif maximal s’appliquera désormais au-delà d’un quotient familial de 1800 euros, soit pour une famille avec 2 enfants, un revenu mensuel net imposable de 5400 euros. Mais les hauts revenus ne sont pas les seuls à en être plus de leur poche. Dès un revenu mensuel de 2400 euros, soit deux gros SMIC, une famille de deux enfants paiera plus qu’avant. « Les 2/3 des familles paieront moins de 4,45 euros », assure toutefois la Ville.

Le nouveau système a en revanche le mérite de simplifier les procédures administratives. Auparavant, il fallait se ruer dès septembre dans les mairies, muni d’une impressionnante liasse de documents : livret de famille, trois bulletins de salaire, relevés Assédic, avis d’imposition, notification CAF, quittance de loyer, voire jugement de divorce. Le moindre retard était sanctionné par des mois calculés au tarif plein. Désormais, l’avis d’imposition suffit. Comme les prestations se calculent désormais du 1er janvier au 31 décembre, les Lyonnais peuvent envoyer leur document à leur mairie, par courrier ou e-mail, entre le 2 novembre et le 31 décembre.

Simplifié d’un côté, le calcul a toutefois été complexifié de l’autre par la disparition des tranches. La ville de Lyon mettra ainsi un simulateur à disposition sur son site Internet. « Chaque famille aura intérêt à aller vérifier sur internet son tarif », insiste Yves Fournel.

Photo : DR

Publié le : samedi 17 septembre 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


2 commentaires pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Semaine bleue

Aider les oubliés de la République

La semaine bleue, consacrée aux seniors, tombe à point nommé pour aider les personnes âgées à retrouver une vie normale (...)
La suite
Pas de place au 115

Mehdi, 48 ans, en fauteuil et à la rue

Sorti il y a trois semaines d'une maison de repos, après deux lourdes interventions chirurgicales, Mehdi se (...)
La suite
Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite