publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Centrales nucléaires : Tricastin et Saint-Alban épinglées
Partager : 
Imprimer

Après Fukushima

Centrales nucléaires : Tricastin et Saint-Alban épinglées

Sur les trois centrales nucléaires françaises, épinglées par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), deux se trouvent en Rhône-Alpes. Il s’agit des sites du Tricastin (Drôme) et de Saint-Alban (Isère). Pour l’autorité nucléaire, ces deux installations, ainsi que celle de Gravelines (Nord) présentent des risques accrus du fait de la proximité d’usines chimiques ou de sites de transit de produits explosifs.

On pouvait s’y attendre. Rhône-Alpes étant la région la plus nucléarisée de France, avec 14 des 59 réacteurs du pays, la région figurait en bonne place pour décrocher un avertissement. D’autant plus que ses centrales font partie des plus anciennes : Bugey (mise en service en 1979), Tricastin (1980), Cruas-Meysse (1984) et Saint-Alban (1986).

Or, ce n’est pas la vétuste des centrales qui est épinglée par l’IRSN, mais la présence à proximité d’installations industrielles à risque. La centrale de Saint-Alban jouxte ainsi une zone industrielle, tandis que celle du Tricastin a été construite au bord de l’autoroute A7, sur laquelle transitent quotidiennement nombre de produits dangereux.

Les trois sites cités doivent alors revoir leurs installations en tenant compte des « sources d’agression des installations industrielles » et « de l’état de leurs installations suite à un séisme ou une inondation », écrit l’autorité nucléaire dans son rapport.

L’IRSN avait audité 150 sites nucléaires français. Ces évaluations complémentaires de sûreté avaient été demandées par le Premier ministre François Fillon suite à l’accident de la centrale de Fukushima au Japon. L’institut conclut que la France doit faire évoluer « sans tarder » les normes de sûreté de certaines installations nucléaires pour faire face à d’éventuelles catastrophes naturelles même si les centrales françaises, dans leur globalité, peuvent être « considérées comme sûres ».

Photo : DR

Publié le : dimanche 20 novembre 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plan Oxygène

Le Grand Lyon s'attaque timidement à la pollution

Moins de camions, plus de communication, voilà ce à quoi se résume le plan de la Métropole pour réduire la pollution de (...)
La suite
Tassin la Demi-Lune

Eco-rénovation : diviser sa facture d'énergie par trois

Diviser par trois les coûts énergétiques, voila l'objectif de l'éco-rénovation menée dans la résidence Les (...)
La suite
Place de la République

Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection

Depuis 16 jours, Lily observe une grève de la faim. Par ce jeûne, elle espère obtenir la fermeture d'un centre de (...)
La suite
Dengue et chikungunya

Comment combattre le moustique tigre

Le moustique tigre a atteint Rhône-Alpes en 2009. Particulièrement dangereux, il peut transmettre la dengue et le (...)
La suite
Allergies

Ambroisie : un site internet pour signaler la plante

Pour combattre l'ambroisie, la région a lancé une plateforme permettant de signaler la présence de cette (...)
La suite
Les cyclistes finissent le travail

Une association dénonce des pistes cyclables impraticables

Les pistes cyclables, pourtant très récentes, le long du tramway T4 et de la rue Garibaldi, sont difficilement (...)
La suite
La pollution provoque 1 maladie sur 3

L'air reste mauvais en Rhône-Alpes, la France sanctionnée ?

Avec 83 jours d'alerte à la pollution, dont 70 jours dus au dépassement des normes européennes, l'année 2013 (...)
La suite