publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Deux sondes pour surveiller la radioactivité à Lyon
Partager : 
Imprimer

Nuage de Fukushima

Deux sondes pour surveiller la radioactivité à Lyon

Les 180 stations d’alerte du réseau national Téléray, installées en France et dans quelques pays limitrophes, mesurent en permanence la radioactivité ambiante quelles qu’en soient les sources, artificielles ou naturelles. Deux d’entre elles, à Lyon et Saint-Exupéry sont chargées de surveiller l’air de la région lyonnaise. Rafraîchis toutes les 4 heures, leurs résultats peuvent être consultés sur Internet.

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) met à disposition un outil cartographique qui permet de suivre les résultats de la surveillance radiologique du territoire français effectuée dans le contexte des événements nucléaires en cours au Japon. Celle-ci a permis de détecter des traces d’iode 131, un élément radioactif, dans l’air, repérées également dans l’eau de pluie. Elles « ne représentent aucun danger environnemental ou sanitaire », conclut l’institut.

Une analyse nuancée par l’organisme indépendant Criirad. « Sur la base des éléments disponibles, on peut estimer que, cumulée sur les 15 jours à venir, la retombée en iode 131 pourrait atteindre plusieurs centaines, voire quelques milliers de Bq/m² », écrit l’organisme sur son site. « Les produits alimentaires sensibles, notamment les épinards, salades, blettes… devraient présenter des niveaux de contamination très faibles mais mesurables et qui vont progressivement augmenter. La contamination se répercutera, avec quelques jours de retard, sur les aliments dont la contamination est indirecte, en particulier sur le lait », prévient la Criirad, estimant toutefois que « les activités attendues sont très faibles et correspondent donc à de très faibles niveaux d’exposition. »

Info : www.irsn.fr

Photo : IRSN

Publié le : jeudi 31 mars 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Deux sondes pour surveiller la radioactivité à Lyon 22 juillet 2011 à17:59, par Christine Porte

    des chaines humaines antinucléaires

    dimanche de
    de 15h à 17h

    18 décembre 2011 LYON Place Bellecourt

    la grande chaine 25.3.12
    LYON-AVIGNON

    « Donnons nous la main pour qu’ensemble nous pesions dans les décisions que devra prendre le nouveau chef d’état en 2012 »
    la grande chaine 25.3.12
    LYON-AVIGNON
    Objectifs : permettre aux citoyens d’exprimer leur opinion sur les questions énergétiques.

    Moyens : organisation de débats, exposition. Constitutions de 10 chaînes humaines dans des villes différentes du 22 mai 2011 au 26 février 2012 afin de préparer et mobiliser pour la grande chaîne humaine du 25 mars 2012.

    Organisation pour le 25 mars 2012 :

    La chaîne humaine est répartie en dix tronçons pour la plus grande partie le long de la route N7. Le parcours commence à Lyon (Le Bugey), passe par Montélimar (Cruas), Bollène (Tricastin) pour se terminer à Avignon (Marcoule).

    Les responsables du parcours s’occupent sur place de l’organisation et de la logistique. Les groupes locaux, au sein desquels participent les détachements régionaux, organisent des actions, rencontres, débats et des manifestations à chaque tronçon du parcours.

    Pour que les personnes effectuant un long voyage en bus pour rejoindre l’action et se répartissent sur le parcours de la chaîne humaine toute entière, les régions partenaires s’occupent de « parrainages » des différents tronçons du parcours :

    Les tronçons : Affectation des régions et pays :
    1 Le Bugey Paris, Picardie, Belgique
    2 Vienne Nord, Pas de Calais, Bourgogne
    3 Roussillon Haute et Basse Normandie, Bretagne
    4 Saint-Vallier Champagne Ardenne, Franche Comté
    5 Tain l’Hermitage Pays de Loire, Centre
    6 Valence - Livron Allemagne, Suisse, International
    7 Montélimar Aquitaine, Limousin
    8 Pierrelatte – Bollène Midi Pyrénées, Italie
    9 Orange Poitou Charente, Languedoc Roussillon, Espagne
    10 Avignon Alsace, Lorraine, Paca, Corse
    facebook "réaction en chaine humaine
    contact@chainehumaine.org
    cordialemen Christine Hasse-Porte

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Main rouge au Grand Lyon

« La Métropole ne fait pas assez pour le climat ! »

Samedi 13 octobre, ils étaient à nouveau 15 000 selon les organisateurs et 10 000 selon la police, 120 000 dans 86 (...)
La suite
Climat

Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »

Ils entendent « mettre la pression sur les politiques », explique le vidéaste Usul, auteur d'un clip qui appelle à (...)
La suite
Nettoyons la nature

« Ça me fait mal au cœur »

Le lieu est un véritable dépotoir. A quelques pas des quatre tours de l'Observance (Lyon 9ème), le glacis du Fort (...)
La suite
15 000 personnes pour le climat

Climat : une marche pour réveiller les politiques

Une chaine humaine était prévue autour de l'hôtel de ville mais les trois rues qui bordent le bâtiment ainsi que (...)
La suite
Sauver la planète à Lyon

Grand Lyon : le Plan climat, pourquoi c'est important

Alors que l'été 2018 a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré, le Grand Lyon travaille sur son prochain Plan (...)
La suite
Recycler, réutiliser, moins jeter

Ressourcerie : un projet solidaire pour s'équiper à prix doux

Des assiettes, des vêtements pour quelques sous, des livres à prix libre, un ordinateur à 30 euros, des disques vinyle (...)
La suite
Conférence par ci, schéma par là

Le Grand Lyon, fait-il assez pour le climat ?

« Dans vingt ou trente ans, on pourra traverser la Saône à pied, l'été. » Face à ce constat inquiétant, le Grand Lyon (...)
La suite