publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Sport > L’OL sort de l’Europe
Partager : 
Imprimer

Europa League

L’OL sort de l’Europe

Après la défaite concédée en Angleterre une semaine plus tôt (2-1), l’OL n’est pas parvenu à inverser la tendance à Gerland. Les Gones sortent de l’Europa League dès les 16e de finale.

On avait bien senti, dès le tirage au sort effectué le 20 décembre 2012, que l’OL était tombé sur un gros morceau en héritant des Spurs de Tottenham. Mais si l’appréhension était toute légitime, les joueurs de Rémi Garde n’ont en revanche pas à rougir de leurs prestations et ont pleinement rivalisé avec les Anglais. Au final, et malgré une attaque en berne lors des deux rencontres, seuls les éternels travers défensifs rhodaniens auront coûté la qualification au club.

Gerland à guichets fermés

La tension était palpable au coup d’envoi, dans un stade plein comme très rarement cette saison. Durant le premier quart d’heure, Lyonnais et Londoniens cherchaient avant tout à se rassurer et ne portaient pas grand intérêt au jeu. En effet, Lyon voulait éviter à tout prix d’encaisser un but, tandis que Tottenham, déjà qualifié à l’issue de sa victoire 2-1 à l’aller, attendait patiemment les olympiens.

La rencontre commençait à s’animer en réalité peu après le quart d’heure de jeu : l’OL obtenait un bon coup-franc que Clément Grenier, seul entrant dans le 11 de départ qui avait joué la manche aller, se chargeait de placer sur la tête du capitaine Gonalons, lequel trompait Friedel (1-0, 17e). C’était un début idéal pour l’OL, qui rattrapait son retard de l’aller et s’assurait, avec cet avantage, une qualification pour les 8e de finale.

Poussé par ses supporters, le club rhodanien accentuait même sa domination et continuait à se montrer dangereux. Ainsi, Lisandro était tout proche de doubler la mise mais son plat du pied était non cadré (33e), tandis que Lacazette n’appuyait pas assez sa frappe face à Friedel en fin de première mi-temps. Mais un premier frisson allait parcourir Gerland : Holtby prenait sa chance sans apparente conviction, mais sa frappe des 20 mètres venait s’écraser sur le poteau gauche de Rémy Vercoutre (45e). Une alerte sans conséquence, mais un vrai symbole des fins de mi-temps des Spurs, dans lesquels les Londoniens se sont montrés très performant à l’aller, en inscrivant deux buts aux 45+2e et 90+3e.

Tottenham, roi du money time

Au retour des vestiaires, les hommes de Villas-Boas montraient davantage de caractère. Le bourreau de l’aller, Gareth Bale, était tout proche de récidiver à la 50e minute sur une passe d’Adebayor, mais sa frappe frôlait le cadre de quelques centimètres. Une frappe de Grenier quelques minutes après obligeait Brad Friedel à une belle parade (55e), avant que Lacazette, qui avait crocheté le même Friedel à l’heure de jeu, ne s’écroule dans la surface de réparation (62e). L’arbitre de la rencontre ne sifflait pas penalty et, si l’action prête au débat, sa décision semble relativement juste.

De leur côté, et forts de 63% de possession de balle, les Spurs restaient sereins, conscient qu’une simple égalisation leur ouvrirait les portes de la qualification. L’égalisation aurait même pu venir d’Adebayor, qui plaçait une frappe dont la trajectoire étrange heurtait la transversale de Vercoutre (65e).

Plombés par une attaque en vrai manque d’inspiration, comme depuis le début de l’année civile, les Gones en étaient réduits à défendre leur maigre avantage et à espérer qu’aucun joueur de Tottenham ne trouve la faille. En vain. A la 90e minute, Dembélé plaçait une frappe magistrale des 25 mètres qui venait se loger dans les filets d’un Vercoutre impuissant (1-1). Gerland était dès lors à l’image de son équipe : totalement K-O. L’OL ne s’en relèverait pas. Avec ce but, de nouveau encaissé en toute fin de match, les hommes de Villas-Boas s’offrent une qualification et affronteront l’Inter Milan en 8e de finale d’Europa League.

Rebondir contre Lorient

Maintenant, la priorité affichée est de rebondir dès dimanche, 14h, contre Lorient à Gerland. Un match pour rappeler à l’OL que la saison n’est pas finie. Malgré l’élimination dès fin février des trois coupes (Coupe de France, Coupe de la Ligue, Europa League), l’objectif prioritaire de la saison est de terminer sur le podium de la Ligue 1, afin d’accrocher de nouveau la Ligue des Champions la saison prochaine. Et de recommencer à rêver à l’Europe.

Photo : OL

Publié le : vendredi 22 février 2013, par Mikhaël Defoly

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site de pronostics gratuit

Internet : prédire le parcours de l'OL et gagner de nombreux lots

A quelques jours de la reprise de la Ligue 1, un nouveau site voit le jour sur la toile footballistique, à mi-chemin (...)
La suite
280 jeunes

Coup d'envoi du Tony Parker camp

Ils viennent de toute la France mais également de Chine, des États-Unis ou encore du Burkina Faso. Le Tony Parker (...)
La suite
Après rénovation

La piscine du Rhône rouvre enfin

Avec 15 jours de retard sur les autres piscines lyonnaises, celle du Rhône ouvre ses portes jeudi après (...)
La suite
Nouveau président

Tony Parker : « On ne va pas tout révolutionner à l'Asvel »

Tout juste auréolé de son quatrième titre de champion de NBA, Tony Parker a promis de « monter une belle équipe dont (...)
La suite
Une semaine de finale

Hockey : le LHC sur la dernière marche avant la Ligue Magnus

Ça fait 14 ans que le Lyon hockey club en rêve. Relégué en 2000 en division 3 en raison de difficultés financières, le (...)
La suite
Dix mois de travaux

Duchère : le stade de Balmont aux normes interrégionales

L'ancienne piste d'athlétisme en béton a été remplacée par une toute nouvelle de huit couloirs en synthétique. (...)
La suite
Ouverture le 2 juillet

La piscine du Rhône a fait (un peu) peau neuve

Un toboggan 4 pistes, des jacuzzis, une nouvelle pataugeoire et des jeux, la partie nord de la piscine du Rhône a (...)
La suite