publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > La France dans le vent
Partager : 
Imprimer

Eolien

La France dans le vent

« On n’avait pas besoin de ça. La France est déjà la lanterne rouge en Europe en matière d’éolien », s’indigne Jean-Jack Queyranne. Celui qui est aussi coordinateur de l’Association des Régions de France (ARF) pour le Grenelle de l’environnement, a estimé lundi devant la presse que « le Grenelle 2 s’emploie à rendre particulièrement difficile le développement de l’éolien en France. »

2620 mâts installés dans l’Hexagone produisent actuellement quelque 4400 mégawatts, soit 1,6% de la production française. L’objectif du Grenelle de l’environnement est de faire passer cette part à 10%. Pour y arriver, il faudra, au niveau technologique actuel, installer 6000 mâts blancs supplémentaires. L’engagement pris vendredi par de le ministre de l’environnement, Jean-Louis Borloo, de construire « au moins » 500 mâts par an est peu ou prou en phase avec cet objectif.

Reste à savoir si la loi votée par l’Assemblée nationale le permet. Car les députés, en adoptant le volet éolien, l’ont assorti d’un ensemble d’obligations à respecter pour construire de nouvelles installations en France. Ainsi, les éoliennes sont désormais soumises au régime des Installations classées pour la protection de l’environnement, au même titre que des sites industriels dangéreux. De même, le législateur a prévu un « éloignement minimal de 500 mètres » entre les éoliennes et les premières habitations et chaque nouvelle installation doit comprendre au moins cinq mâts. En revanche l’amendement prévoyant une puissance minimum de 15 mégawatts par ferme a finalement été retiré.

Un coup d’arrêt porté au développement de ce type d’énergie, estime l’opposition, qui a voté contre. Pour André Antolini, président du Syndicat des énergies renouvelables, le projet de loi Grenelle 2 équivaut à un « arrêt de mort » qui menacerait 50 000 emplois à venir et 10 000 emplois existants.

Photo : DR

Publié le : vendredi 7 mai 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Main rouge au Grand Lyon

« La Métropole ne fait pas assez pour le climat ! »

Samedi 13 octobre, ils étaient à nouveau 15 000 selon les organisateurs et 10 000 selon la police, 120 000 dans 86 (...)
La suite
Climat

Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »

Ils entendent « mettre la pression sur les politiques », explique le vidéaste Usul, auteur d'un clip qui appelle à (...)
La suite
Nettoyons la nature

« Ça me fait mal au cœur »

Le lieu est un véritable dépotoir. A quelques pas des quatre tours de l'Observance (Lyon 9ème), le glacis du Fort (...)
La suite
15 000 personnes pour le climat

Climat : une marche pour réveiller les politiques

Une chaine humaine était prévue autour de l'hôtel de ville mais les trois rues qui bordent le bâtiment ainsi que (...)
La suite
Sauver la planète à Lyon

Grand Lyon : le Plan climat, pourquoi c'est important

Alors que l'été 2018 a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré, le Grand Lyon travaille sur son prochain Plan (...)
La suite
Recycler, réutiliser, moins jeter

Ressourcerie : un projet solidaire pour s'équiper à prix doux

Des assiettes, des vêtements pour quelques sous, des livres à prix libre, un ordinateur à 30 euros, des disques vinyle (...)
La suite
Conférence par ci, schéma par là

Le Grand Lyon, fait-il assez pour le climat ?

« Dans vingt ou trente ans, on pourra traverser la Saône à pied, l'été. » Face à ce constat inquiétant, le Grand Lyon (...)
La suite