publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > La voiture verte en filigrane
Partager : 
Imprimer

Salon de l’auto

La voiture verte en filigrane

Les visiteurs du salon automobile de Lyon, qui ouvre ses portes ce samedi, à la recherche de la voiture écologique de demain, risquent de repartir déçus. Et pourtant, la protection de l’environnement est présentée comme l’une des thématiques phares de cette 14ème édition du salon. Un village dédié au sein de l’espace d’exposition, un centre d’initiation à l’éco-conduite, et même une journée verte (le 8 octobre) avec projection de Home de Yann Arthus Bertrand, lui sont consacrés. Mais le joli emballage sonne creux.

80% des Français (75% des hommes et 85% des femmes) considèrent l’impact écologique de leur futur véhicule comme un critère de choix important, à en croire un sondage Harris Interactive, publié à l’occasion du salon. L’argument environnemental arrivant en quatrième position, après le prix, la consommation et la fiabilité, les constructeurs ont désormais des projets plein le coffre. Mais peu de concret.

Pourtant en commençant la visite, on tombe tout de suite nez à calandre avec une petite merveille électrique, un roadster jaune en passe de devenir culte, parce que George Clooney possède le même en noir. Avec 3,9 secondes de 0 à 100 et 200 km/h en vitesse de pointe, il n’a rien à envier à ses grands frères qui carburent au pétrole. Même pas le prix : 90 000 euros. Et surtout, il existe. Depuis mars 2008, 1400 exemplaires en ont été vendus (dont la moitié déjà livrés), la plupart aux Etats-Unis. Il s’agit de la Tesla, une deux places, dont 35 ont déjà trouvé preneurs en France. La marque compte bien réaliser quelques ventes en plus lors du salon lyonnais. La voiture marche tellement bien que son fabricant réfléchit déjà à une berline cinq places, qu’il annonce pour fin 2011.

Une réussite, dont les majors européens pourraient prendre de la graine. Car chez eux, même si les concepts cars et autres projets pilote ne manquent pas, il n’y a encore rien à acheter. Chez Opel, on relance une gamme GPL et gaz naturel, en attendant l’Ampéra, qui permettra de rouler 60 km en électrique, avant qu’un moteur thermique ne se déclenche pour recharger la batterie. La petite merveille ne sera pas disponible avant fin 2011.

Il n’y pas plus à voir chez Peugeot. Le constructeur français ne manque certes pas de projets, comme l’Ion, une tout électrique, basée sur l’i-Miev de Mitsubishi, prévue pour fin 2010, ou la BB1, un mini concept-car (quatre places tout de même), avec un guidon à la place du volant, présenté en septembre à Francfort et en novembre à Londres, mais pas à Lyon. Comme rien n’est prêt en matière de voiture propre, la marque au lion préfère mettre en avant son nouveau (et très beau) mais pas très écologique coupé RCZ (156 à 200 chevaux).

Un peu plus d’efforts ont été faits chez Citroën, comme un utilitaire Berlingo électrique qui est quasiment fin prêt. Il sortira début 2010. A la fin de cette même année, la marque aux chevrons proposera même une citadine électrique, dont le nom n’a pas encore été révélé. Sur le stand, on trouve l’e-Cactus, un concept car électrique, ainsi qu’un simulateur d’éco-conduite.

A côté, chez Renault, attendent deux prototypes électriques, aussi néon que futuristes. Bien qu’aucune commercialisation n’est prévue avant 2011, on peut d’ores et déjà admirer la version électrique de la nouvelle familiale Fluence, ainsi qu’un utilitaire basé sur la Kangoo.

Point de voiture tout électrique évidemment chez les constructeurs allemands de grosse cylindrées. Pourtant, on fourmille de projets chez Mercedes, y compris, ce qui est rare, dans le domaine de la pile à combustible. Une Class B équipée de cette technologie pourrait voir le jour en 2011. Avant sortira une Smart électrique, dont la fabrication devrait débuter en 2010. En attendant, la marque étoilée présente à Lyon sa première voiture hybride, la S400 Hybrid (299 chevaux, 250 km/h, 92 300 euros). La technologie utilisée est originale, puisque le moteur électrique intervient en complément lors d’une accélération. Appeler écologique une voiture qui consomme 7,9l/100 et rejette 186g de CO² dans l’air est néanmoins un peu déplacé, d’autant plus qu’elle est malussée de 750 euros, mais la version classique consomme encore plus (10,1l pour 242g de CO²).

Chez le frère ennemi bavarois, les modèles hybrides concernent également le haut de gamme. A Lyon, BMW présente la nouvelle X6 ActiveHybrid, doté d’un moteur V8 (407 chevaux, 236 km/h maxi). La consommation baisse de 20% par rapport au X6 classique mais se monte encore à 9,9 l/100 km. Quant aux rejets de CO², le constructeur bavarois explique être parvenu à les diminuer de 30 g. Il en reste tout de même 231 g/km... soit un malus environnemental de 1600 euros au lieu des 2600 euros du X6 classique.

Et comment ça se passe chez les pure-players ? Heuliez, entreprise poitevine, qui vient de défrayer la chronique pour avoir été sauvée in extremis, grâce à 10 millions de Sarko et 5 de Ségo, devrait être bien placée. De 1995 à 2003, elle fabriquait en sous-traitance les 106, Ax et Saxo électriques. Mais sa Friendly, une trois/quatre places au design pour le moins inhabituel, n’est, elle aussi, qu’au stade de prototype, et n’est annoncée que pour après le Mondial de l’auto parisien, soit en octobre 2010. A la même époque sortira également le C-Zen un petit roadster, qui avait beaucoup intéressé Gérard Collomb, lors de sa visite au salon. Il s’agit d’une deux places avec une coque en ABS thermoformé monté sur un châssis en alu. Elle est accessible dès 16 ans avec un permis B1. De conception lyonnaise, elle sera fabriquée par... Heuliez.

L’électrique pas la panacée

Bien que la voiture électrique soit sur toutes les lèvres, dès qu’on parle de protection de l’environnement, il ne s’agit pas d’une solution miracle. Loin de là. Tout d’abord parce que l’infrastructure nécessaire aux recharges est quasi inexistante. Si les parkings LPA sont équipés de prises électriques prévus à cet effet, ce n’est pas le cas de nombre d’autres opérateurs. Et les bornes dans la rue n’existent qu’au stade de projet.

Puis, l’énergie électrique n’est pas forcément propre. En France ou sa production est majoritairement nucléaire, elle engendre des déchets hautement dangereux, radioactifs pendant des millions d’années, que personne ne sait traiter définitivement. Et la production d’électricité à base d’énergie fossile pollue tout autant qu’un moteur à essence. Même avec une centrale à charbon dernier cri, le bilan est de 120g de CO²/km. D’autant plus, qu’il faut la produire, l’électricité nécessaire. Si 50 000 voitures (la France compte 30 millions de voitures individuelles) se rechargent en même temps en mode flash, elles feront sauter le réseau électrique en France.

Reste que ce salon fait toujours fantasmer, avec ses voitures de rêve, comme la Mercedes SLS AMG, qui signe le retour des portes papillon, et ses gloires d’antan, comme cette Chrysler Spyder de 1930 ou la marque Citroën qu fait un retour sur 90 années d’histoire de l’entreprise.

Pratique : du 3 au 11 octobre 2009, de 10h à 20h à Eurexpo, nocturnes jusqu’à 22h le mardi 6 jeudi 8 et vendredi 9 octobre. Entrée 5 ou 10€. Journées spéciales : Jour de femmes (6/10, gratuit pour elles), Journée verte (8/10), Journée spéciale jeunes (9/10, gratuite pour les - de 25 ans).

Photos : lyon-info.fr

Publié le : samedi 3 octobre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (40 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



1 commentaire pour cet article


  • La voiture verte en filigrane 27 octobre 2009 à23:53, par audiophile

    Hybride GPL GNV ou HYDROGENE la sont les solutions , je roule au GPL depuis 10 ans et c’est parfait.

    Je recommande le GPL

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nettoyons Lyon

« On transforme notre belle planète en poubelle »

Des dizaines, voire des centaines de kilos de déchets sont pêchés dans le Rhône et la Saône par l'association (...)
La suite
Décrochage du portrait de Macron

« Il faut chatouiller l'honneur du Président »

Après une relaxe jugée « historique » en première instance, Fanny Delahalle et Pierre Goinvic ont été jugés en appel à (...)
La suite
Malgré l'urgence climatique

Plan climat du Grand Lyon : plus pragmatique qu'ambitieux

« Le défi est immense. Nous ne pouvons pas nous contenter d'ajustements », a déclaré David Kimelfeld devant 300 (...)
La suite
EELV contre Monsanto

Tribunal administratif : faut-il interdire le Roundup ?

« Il faut protéger la population et les agriculteurs », s'est écrié Julien Bayou, porte-parole national (...)
La suite
Fanny, décrocheuse de portrait de Macron

« Je veux pouvoir dire à mes nièces que je me suis battue pour elles »

A l'occasion du procès de deux militants écologistes, poursuivis pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel (...)
La suite
Action « Décrochons Macron »

Place Guichard : journée engagée et festive pour le climat

Conférences, témoignages, concerts gratuits, une journée de mobilisation pour le climat se tiendra lundi 2 septembre (...)
La suite
Pisseurs volontaires

Glyphosate dans l'urine : une plainte contre fabricants, élus et agences sanitaires

Après avoir découvert du glyphosate dans leurs urines, quatre-vingt-neuf personnes ont porté plainte au Tribunal de (...)
La suite