publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Le campement de la Croix-Rousse se déplace
Partager : 
Imprimer

Les tipis seront démontés

Le campement de la Croix-Rousse se déplace

Le campement qui occupe l’esplanade du Gros caillou à la Croix-Rousse depuis deux semaines s’est scindé en deux. Une partie de ses occupants est partie au Fort de Vancia pour rejoindre les anciens locataires de la friche RVI. L’autre partie est en train de déménager au parc des Chartreux afin de prêter main forte à l’association A l’Ouest lors de la préparation du festival A l’Ouestival des pentes qui aura lieu ce week-end.

A la Croix-Rousse, le déménagement se fait dans l’indifférence quasi générale. Quelques riverains sont néanmoins déçus. Pascalou, 51 ans, regrette ce départ « un peu précipité ». Il avait l’habitude de venir tous les jours depuis l’installation du campement, accompagné de ses deux enfants de 7 et 10 ans. Pour ne pas perdre de vue leurs voisins éphémères, tous trois se sont déjà promis de leur rendre visite au parc des Chartreux ou au Fort de Vancia.

Olivier, 48 ans, a entendu l’information du départ sur TLM. « Surpris de voir si peu de tentes », il déplore, lui aussi, la fin du campement car « la Croix-Rousse a combattu à tous les niveaux, comme durant la guerre via la résistance ».

Jeudi soir, pour célébrer leur départ, 200 personnes, s’étaient rassemblées sur l’esplanade, riverains, campeurs et autres supporters pour manger une dernière fois ensemble. Une séparation riche en émotions, à l’en croire Pascalou, dont la fille avait versé quelques larmes.

La mairie avait laissé aux occupants jusqu’à vendredi 17h pour lever le camp. Par ailleurs, une altercation avait opposé jeudi soir la dizaine de campeurs restants à autant de jeunes, venus les agresser au marteau et piquer quelques affaires. Pour certains occupants, la « théorie du complot » n’est pas bien loin. « Les flics ont très bien pu faire un deal avec ces jeunes pour venir nous embêter », soupçonne Marie, 35 ans, « c’est plus rapide et efficace » que les longues procédures. Plus personne ne devrait ainsi dormir sur l’esplanade du Gros caillou ce vendredi soir.

Les campeurs ont toutefois prévu de laisser une trace de leur passage pour que les riverains n’oublient pas trop rapidement cette aventure.

Toutes les photos sont sur www.facebook.com/lyoninfo

Photos : © Nora Bariguian.

Publié le : vendredi 22 avril 2011, par Nora Bariguian

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



2 commentaires pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite