publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Quelle suite donner au mouvement ?
Partager : 
Imprimer

Grève TCL

Quelle suite donner au mouvement ?

Plusieurs centaines de grévistes (230 d’après la police) se sont rassemblés ce matin au dépôt de bus de le Soie pour déterminer la suite de la grève. Après une heure de débats animés, il fut décidé... de ne rien décider.

L’assemblée se tenait dans un contexte particulièrement électrique, depuis l’incendie qui avait ravagé la veille le dépôt de Perrache (29 bus détruits, 12 millions d’euros de dommages), et les déclarations de la direction, du maire et du président du Sytral, appelant unanimement à la fin du mouvement. « Il y en a marre qu’il y en a qui montent les usagers contre les agents TCL », peste un syndicaliste. Et d’interpeller la presse : « Dites à vos lecteurs, que samedi, lors du match de l’OL, il y avait des bus jusqu’à minuit. » C’est chose faite. « Nous ne sommes pas contre les usagers ! » s’écrient-ils.

En toile de fond, un lent essoufflement du conflit, avec 882 conducteurs en grève, soit un tiers de l’effectif, contre le double jeudi dernier. Le dépôt de Vaise serait ainsi favorable à une reprise du travail dès lundi. Celui des Pins (Montchat), jadis l’un des plus chauds, tourne déjà à 90%. Les voix réclamant d’autres actions se sont alors fait entendre. Le spectre d’une nouvelle grève lors du 8 décembre et des week-ends de Noël se précise. En tout cas, l’idée a été fortement applaudie ce matin.

« J’ai eu peur »

L’ambiance était d’autant plus échaudée qu’un syndicaliste SUD TCL avait été amené la veille, de façon musclée au commissariat pour interrogatoire, suite à l’incendie du dépôt de Perrache. D’après son récit, cinq voitures de police sont venues le chercher à 9h, alors qu’il faisait partie d’un piquet de grève au dépôt d’Audibert Lavirotte dans le 8ème arrondissement, auquel il est affecté. 15 policiers, vêtus de gilets pare-balles l’ont alors conduit au commissariat Berliet. « On aurait dit qu’ils arrêtaient Mesrine », commente un collègue, témoin de la scène. « S’ils m’avaient simplement convoqué, je serais venu », affirme le syndicaliste. « Je n’ai rien à me reprocher ». Pourquoi lui, alors qu’il ne travaille même pas au dépôt incendié ? « Ils veulent nous mettre à genou », estime le conducteur. Et « parce que je leur rentre dedans. » Avant de reconnaître : « oui, j’ai eu peur. »

"Montre ta paie, Collomb"

La déclaration du maire de Lyon, faite la veille sur le niveau de salaire supposé des conducteurs, étaient dans tous les esprits. Des « Montre ta paie, Collomb »* fusaient alors. Plusieurs agents brandissaient leurs bulletins de salaire (voir photo). Leurs revenus tournent autour de 1300 euros net par mois, supplément de nuit et primes compris, ce qui correspond à la rémunération d’un conducteur débutant. Très loin des 1800 à 2000 euros net, avancés la veille par le maire de Lyon.

La suite du mouvement se décidera demain matin lors d’une assemblée générale au dépôt des Pins où les grévistes de la Soie souhaitent convaincre leur collègues non-grévistes de se joindre au mouvement.

* D’après le site du mensuel Capital Gérard Collomb, en cumulant des revenus de maire, président du Grand Lyon et sénateur, émarge à 9 730 euros brut, soit le maximum autorisé.

Photos : lyon-info.fr

Publié le : jeudi 1er octobre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



2 commentaires pour cet article


  • Quelle suite donner au mouvement ? 2 octobre 2009 à17:57, par hamlat

    je lis que le mouvement que c’est fini ce week-end .faux je suis conducteur a la soie pour vous dire que je suis gréviste lundi tant que le préavis n’ést pas levé mais mardi ça va rouler normalement.

  • Quelle suite donner au mouvement ? 3 octobre 2009 à09:20, par laurent purion

    les chauffeurs des tcl débutants sont payés à équivalent de cadres confirmés à la ville de Lyon...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plus confortables

Ligne B : de nouvelles rames automatiques en 2020

Plus rapides, plus spacieuses, plus confortables. Les nouvelles rames, dont le premier exemplaire a été présenté ce (...)
La suite
Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite