publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Sécheresse : « chacun doit faire des efforts »
Partager : 
Imprimer

Le préfet appelle au civisme

Sécheresse : « chacun doit faire des efforts »

Le préfet appelle les Rhodaniens à « faire des efforts pour économiser l’eau », alors que Météo France annonce pour les 15 prochains jours du beau temps avec des températures élevés malgré quelques orages.

Le ciel a eu beau se couvrir jeudi après-midi, la tendance reste à un temps ensoleillé et sec. « Je ne peux pas vous annoncer la fin de la sécheresse », a ainsi expose le préfet du Rhône Jean-François Carenco jeudi matin devant la presse, appelant à la « solidarité et la raison de chacun ». « Ça ne sert à rien de surarroser son jardin, de laver tous les jours sa voiture ou de faire marcher son lave-vaisselle quand il n’est pas plein », a-t-il fait valoir.

Car la situation est plus que préoccupante, après un mois d’avril exceptionnellement sec et chaud. Seuls 11 mm d’eau sont tombés à Lyon, soit à peine 25% de la quantité habituelle. De plus, la température moyenne a été supérieure de 4,9 °C à la normale dans le Rhône. Résultat : alors que les sols étaient encore normalement humides début mars, ils sont désormais à sec, « dans une période où la végétation en pleine croissance est fortement demandeuse d’eau », souligne Météo France, qui redoute une situation plus grave encore qu’en 1976.

Un constat qui fait craindre à la préfecture des conséquences financières importantes pour les éleveurs de bétail : entre 5000 et 15 000 euros par exploitation, soit l’équivalent du bénéfice annuel. « Ils sont obligés de réduire leur cheptel », alerte Guy Levi, directeur départemental des territoires à la préfecture du Rhône. Le préfet appelle alors à la « solidarité entre agriculteurs » : « Nous souhaitons que les céréaliers s’engagent contractuellement à revendre leur paille aux éleveurs, au lieu de la garder sous le coude en attendant que les prix montent. »

Le département a été parmi les premiers à prendre un arrêté sécheresse dès le 22 avril. Les agriculteurs doivent ainsi baisser de 25% l’arrosage de leurs cultures, tandis que dans de nombreuses communes, il est interdit de remplir sa piscine ou de laver sa voiture. « On va commencer à mobiliser les services répressifs », a prévenu Jean-François Carenco, qui se dit décidé à faire respecter ses mesures. Les contrevenants encourent une amende de 200 euros.

Photo : DR

Publié le : vendredi 27 mai 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plan Oxygène

Le Grand Lyon s'attaque timidement à la pollution

Moins de camions, plus de communication, voilà ce à quoi se résume le plan de la Métropole pour réduire la pollution de (...)
La suite
Tassin la Demi-Lune

Eco-rénovation : diviser sa facture d'énergie par trois

Diviser par trois les coûts énergétiques, voila l'objectif de l'éco-rénovation menée dans la résidence Les (...)
La suite
Place de la République

Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection

Depuis 16 jours, Lily observe une grève de la faim. Par ce jeûne, elle espère obtenir la fermeture d'un centre de (...)
La suite
Dengue et chikungunya

Comment combattre le moustique tigre

Le moustique tigre a atteint Rhône-Alpes en 2009. Particulièrement dangereux, il peut transmettre la dengue et le (...)
La suite
Allergies

Ambroisie : un site internet pour signaler la plante

Pour combattre l'ambroisie, la région a lancé une plateforme permettant de signaler la présence de cette (...)
La suite
Les cyclistes finissent le travail

Une association dénonce des pistes cyclables impraticables

Les pistes cyclables, pourtant très récentes, le long du tramway T4 et de la rue Garibaldi, sont difficilement (...)
La suite
La pollution provoque 1 maladie sur 3

L'air reste mauvais en Rhône-Alpes, la France sanctionnée ?

Avec 83 jours d'alerte à la pollution, dont 70 jours dus au dépassement des normes européennes, l'année 2013 (...)
La suite