publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Un plan pour lutter contre le bruit
Partager : 
Imprimer

Plan environnement sonore

Un plan pour lutter contre le bruit

Avec le plan environnement sonore, le Grand Lyon veut « améliorer l’environnement, la qualité du cadre de vie et la santé des habitants » de l’agglomération. Le but : réduire le bruit à la source, bâtir une ville en accord avec son environnement sonore, favoriser l’accès aux zones calmes et informer les gens.

Le Grand Lyon n’avait pas trop le choix. Une directive européenne de 2002, retranscrite dans la législation française en 2005, impose aux communes de plus de 100 000 habitants de réaliser des cartographies du bruit sur la ville, et de proposer un plan préventif. Sur les cartes lyonnaises établies en 2007, on note des zones vertes dîtes calmes puis, des zones bleues et rouges pour les situations plus critiques.

Sans surprise, l’Autoroute A7 ou les bords de quai sont parmi les axes les plus bruyants : « La majeur partie du territoire est exposé au bruit routier », explique Mireille Elmalan, vice-présidente chargée de la lutte contre le bruit. Selon une estimation de 2007, 34% de la population du Grand Lyon vit en zone rouge-bleue c’est-à-dire avec un bruit égal ou supérieur à 68 décibels. Une enquête sur le cadre de vie de 2008 rapporte que 30% des habitants de l’agglomération considèrent que le bruit est trop important dans leur logement. Signe d’encouragement, le nombre de déplacements en véhicule baisse très légèrement à Lyon ces dernières années.

De nouvelles cartes du bruit tout les 5 ans

Le plan Environnement sonore s’articule autour de quatre axes. Le premier vise à réduire le bruit à la source et à résorber les situations critiques : « Des choses ont déjà été faites, indique la vice-présidente. Nous avons 126 kilomètres de zones limitées à 30 km/h dans le Grand Lyon, et nous allons poursuivre dans ce sens. Nous utilisons un bitume spécial pour diminuer le bruit de nos routes, 50 000 m² ont déjà été posés », explique-t-elle.

Développer les transports en commun et modes doux entre également en compte ainsi qu’équiper les éboueurs de matériel moins bruyant. Le deuxième axe doit structurer et organiser le développement urbain en intégrant l’environnement sonore : « Si nous prenons l’exemple du bruyant boulevard Vivier Merle, nous avons veillé à construire en bord de route des bureaux insonorisés, puis derrière viennent les logements et seulement en troisième position, une école primaire. Il faut que la ville soit en accord avec son environnement sonore ».

Le troisième axe a pour but de favoriser l’accès à chacun à une zone calme et à préserver ces zones où le bruit ne dépasse pas les 50 décibels. La dernière étape consiste à communiquer et sensibiliser. La publication des cartes du bruit en est un élément. La prochaine édition sortira en 2012. De là, découlera un nouveau plan contre la pollution sonore.

La cartographie du bruit 2007

Carte : Grand Lyon

Publié le : mercredi 27 octobre 2010, par Nicolas Borg

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Un plan pour lutter contre le bruit 17 janvier 2011 à15:31, par FOurs

    c’est bien ces initiatives, celle-ci a aussi le mérite d’exister, mais en même temps qu’amènera-t-elle de concret ?
    J’ai l’impression que c’est un outil, appréciable certes, mais qui ne débouchera pas plus que le répertoire des odeurs.... et autres

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Main rouge au Grand Lyon

« La Métropole ne fait pas assez pour le climat ! »

Samedi 13 octobre, ils étaient à nouveau 15 000 selon les organisateurs et 10 000 selon la police, 120 000 dans 86 (...)
La suite
Climat

Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »

Ils entendent « mettre la pression sur les politiques », explique le vidéaste Usul, auteur d'un clip qui appelle à (...)
La suite
Nettoyons la nature

« Ça me fait mal au cœur »

Le lieu est un véritable dépotoir. A quelques pas des quatre tours de l'Observance (Lyon 9ème), le glacis du Fort (...)
La suite
15 000 personnes pour le climat

Climat : une marche pour réveiller les politiques

Une chaine humaine était prévue autour de l'hôtel de ville mais les trois rues qui bordent le bâtiment ainsi que (...)
La suite
Sauver la planète à Lyon

Grand Lyon : le Plan climat, pourquoi c'est important

Alors que l'été 2018 a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré, le Grand Lyon travaille sur son prochain Plan (...)
La suite
Recycler, réutiliser, moins jeter

Ressourcerie : un projet solidaire pour s'équiper à prix doux

Des assiettes, des vêtements pour quelques sous, des livres à prix libre, un ordinateur à 30 euros, des disques vinyle (...)
La suite
Conférence par ci, schéma par là

Le Grand Lyon, fait-il assez pour le climat ?

« Dans vingt ou trente ans, on pourra traverser la Saône à pied, l'été. » Face à ce constat inquiétant, le Grand Lyon (...)
La suite