publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Un sursis pour les occupants de la Friche
Partager : 
Imprimer

Culture alternative

Un sursis pour les occupants de la Friche

L’expulsion des artistes de la Friche RVI, prévue depuis 2 ans, devait avoir lieu samedi 31 juillet. Grâce à l’action du Syndicat national des artistes vivants (SYNAVI) qui a demandé un moratoire, la date de départ a été repoussée au 15 septembre.

Entretien avec Céline Eyquem, chargée des relations presse à la friche.

Comment s’est déroulé le festival « Sortie d’usine 2 » ?
Très bien. Il n’y a pas eu de problème majeur. Les gens sont venus nombreux nous soutenir, s’amuser, voir les spectacles et signer notre pétition. Nous voulions, par ce festival, nous faire connaître et c’est un pari réussi puisque environ 1 000 personnes étaient là chaque soir.

Il y a eu quelques problèmes avec des voisins. Nous avions pourtant fait le nécessaire pour éviter les nuisances sur l’avenue Lacassagne et les alentours de la friche. Les concerts en extérieur se sont terminés à 22h, et nous même n’avions pas constaté de nuisances sonores. De plus, nous avions fait fermer le parking, principale cause des bruits et dangers dont se plaignent les riverains.
C’était juste un festival ouvert à tous et bon-enfant que nous avons essayé de faire, comme beaucoup se font toute l’année dans Lyon.

Comment se passent les relations avec le voisinage ?
Nous savons qu’un collectif anti-Friche RVI s’est constitué récemment. Les riverains se plaignent du bruit, des rodéos sur le parking et de divers trafics, mais ils oublient que ce parking ne fait pas partie de la convention que nous avions signée avec la Ville. Le parking appartient à la mairie et ce ne sont pas les frichards qui provoquent les nuisances. Les riverains font un amalgame entre les artistes de la Friche et ces désagréments. On ne leur en veut pas pour ça, mais nous n’avons rien à voir avec le tapage.

A côté de ça nous avons accueilli de nombreux voisins ou ex-voisins nous soutenant durant le festival et nous en accueillons régulièrement durant l’année grâce par exemple à l’atelier vélo ouvert tous les lundi après-midi.

Avez-vous des projets de relogement ?
Aucun, hormis celui de Lamartine, mais bien trop étroit pour réunir tous les frichards. Nous commençons à douter de la volonté de la mairie à nous reloger, même si Georges Képénékian, adjoint à la culture et au patrimoine, s’y était engagé, devant caméras. Nous attendons désespérément des propositions. Certaines villes sont prêtes à nous accueillir, à Tarare ou à Pierre Bénite, nous voudrions que les choses avancent. Nous avons pourtant clairement mis en avant notre volonté d’un dialogue qui n’a pas l’air d’être pris en compte

Crédit photos : © Laurence Fischer

Publié le : jeudi 29 juillet 2010, par Laurence Fischer

Réagir : 

Galerie photos (2 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite