publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Une fête contre les abus des agences immo
Partager : 
Imprimer

Jeudi noir

Une fête contre les abus des agences immo

Opération coup de poing du collectif Jeudi Noir mercredi après-midi dans une agence immobilière de la Presqu’île pour dénoncer les « arnaques » dont peuvent être victimes les locataires. Le collectif s’appuyait sur une étude réalisée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes en septembre dernier, stigmatisant de multiples abus de la part des agences. Les gérants de l’établissement n’ont pas goûté la plaisanterie.

Après avoir investi en novembre dernier le CROUS de la Madeleine pour protester contre le manque de logements étudiants à Lyon, la cible était cette fois-ci l’agence Foncia de la rue Edouard Herriot. Au son de la musique disco, une quinzaine d’activistes, pour la plupart étudiants et jeunes actifs, arborant perruques multicolores et lunettes de soleil, ont envahi les locaux de l’agence pour une petite fiesta improvisée, où les confettis volaient et le mousseux coulait à flot. « On n’a plus le droit de faire la fête chez nous, alors on la fait chez eux », rigolait Loïc Robert, l’un des coordinateurs de l’opération. Puis d’expliquer plus sérieusement : « Le problème du logement concerne tout le monde. » Entre frais abusifs, envois d’huissiers et cautions non restituées, leur liste des doléances était longue. « On n’arrête pas de se faire ponctionner par les agences », s’indigne ce doctorant en droit.

« L’agence m’a réclamé 80 euros pour une poignée de porte cassée dans les parties communes, parce que c’est moi qui l’avait signalée », s’insurge Marco, un autre manifestant. « Comme je ne voulais pas payer, ils m’ont menacé d’expulsion. » De guerre las, il a fini par mettre la main à la poche. « Si le montant avait été plus important, je serais allé au tribunal », soupire-t-il. « Mais comme ça, je n’ai pas six mois à perdre dans une procédure. » Et de déplorer qui les recours collectifs de type anglo-saxon, regroupant plusieurs plaignants, n’existent pas en France.

Bruno Bouvy, le président de Foncia Lyon, appelé sur les lieux, a refusé tout dialogue avec les fêtards. Très remonté, il s’est contenté de mettre tout le monde à la porte en ironisant, au vu des confettis : « c’est sympathique pour ceux qui devront faire le ménage. » Pas tout à fait, car les manifestants s’en sont chargés... pour ensuite présenter à l’agence la facture du nettoyage : « 315 euros, c’est raisonnable », commentaient-ils. Un clin d’œil aux multiples frais dont ils se disent victimes en tant que locataires. Avant de planter leur tente sur le trottoir « Je suis deçu », commentait Loïc Robert, « on croyait qu’ils le prendraient bien ». Et de conclure : « s’ils paient, on reversera l’argent au fond DALO pour la construction de logement social. »

Photos : lyon-info.fr

Publié le : jeudi 4 février 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (8 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite