publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection
Partager : 
Imprimer

Place de la République

Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection

« Avec la chaleur c’est dur », soupire Lily. Depuis 16 jours, cette jeune femme de 26 ans, dont 14 de militantisme en faveur des animaux, observe une grève de la faim. Par ce jeûne, elle espère obtenir la fermeture du centre de primatologie de Niederhausbergen (Bas-Rhin), un complexe rattaché à l’université de Strasbourg où 800 singes sont enfermés. Et bientôt le double si un projet d’extension validé par la préfecture, voit le jour.

Ce lundi, la place de la République (Lyon 2ème) est baignée par le soleil et le mercure flirte avec les 30 dégrés. Une pancarte à la main, Lily et trois autres militants distribuent des tracts. Leur pétition, également visible sur internet, a d’ores et déjà recueilli plusieurs dizaines de milliers de signatures.

Peu fiables et remplaçables

L’extension du centre de Niederhausbergen « est contraire à ce qui se passe dans le reste de l’Europe », regrette Arnauld Lhomme de la fondation 30 Millions d’amis. « De nombreux pays ont diminué la taille de leurs centres et il n’y a qu’en France où on s’agrandit ! » Selon les défenseurs des animaux, seule une minorité des primates de ce centre sert à des études comportementales. La plus grande partie finit comme cobaye dans des laboratoires partout en Europe. Le projet d’extension passe alors mal auprès des associations qui rappellent que l’Europe s’est engagée à réduire les tests sur des animaux.

Elles pointent surtout l’inefficacité, à leurs yeux, de la vivisection en soulignant les nombreux scandales pharmaceutiques déclenchés par des médicaments, tous testés sur des animaux. Elles avancent également l’apparition de méthodes de substitution. « On envoie des gens sur la lune. Il ne faut pas nous raconter qu’on ne peut pas se passer de la vivisection », s’écrie Lily.

Six grévistes de la faim

Initiée le 16 mai dernier par le président de l’association Animavie Christophe Lepretre, la grève de la faim contre le projet d’extension (et plus largement pour la fermeture du centre) est maintenant suivie par cinq autres personnes en France. Toutes ne consomment que de l’eau plate. « J’ai déjà perdu six kilos », affirme Lily. « C’est triste d’en arriver là mais manifester, crier dans la rue ne sert à rien », regrette la jeune femme.

Toutefois, si l’accueil des passants semble bon, les résultats concrets se font désirer. Reçus par le préfet du Bas-Rhin, le 29 mai, les grévistes n’ont à ce jour pas réussi à le faire changer d’avis.

Pas de quoi, pour l’instant, d’entamer la détermination de Lily : « Si je dois finir à l’hôpital, je finirai à l’hôpital. Ce n’est pas grand chose par rapport à ce que vivent les animaux. »

Photo : © Michael Augustin

Publié le : lundi 8 juin 2015, par Michael Augustin

Réagir : 

 


3 commentaires pour cet article


  • "On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux" « Gandhi »

  • Vous êtes les visionnaires de l avenir comme beaucoup de grandes personnalités reconnus et aimés aujourd’hui mais détestés par le passé qui se sont battus pour que l Homme porte réellement le nom d Humain et agisse de façon respectueuse, empathique et digne. Soyez fier de vous n écoutez pas comme l avez fait martin Luther KING les détracteurs qui sont allergiques au changement et préfère garder des habitudes qui arrangent leur confort égocentrique et leur porte monnaie ils ont vendus leur âme pour de l argent, ces gens là sont à plaindre. BRAVO !

  • Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection 13 juillet 2015 à19:22, par DEVIGNE Nathalie

    Fermons définitivement ces mouroirs et laissons les primates vivre leur vie tranquillemement. Rendez leur la liberté vous n’avez pas besoin d’eux pour vos essais.

    L’homme est bien trop cruel.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conférence par ci, schéma par là

Le Grand Lyon, fait-il assez pour le climat ?

« Dans vingt ou trente ans, on pourra traverser la Saône à pied, l'été. » Face à ce constat inquiétant, le Grand Lyon (...)
La suite
Plan Oxygène

Le Grand Lyon s'attaque timidement à la pollution

Moins de camions, plus de communication, voilà ce à quoi se résume le plan de la Métropole pour réduire la pollution de (...)
La suite
Tassin la Demi-Lune

Eco-rénovation : diviser sa facture d'énergie par trois

Diviser par trois les coûts énergétiques, voila l'objectif de l'éco-rénovation menée dans la résidence Les (...)
La suite
Dengue et chikungunya

Comment combattre le moustique tigre

Le moustique tigre a atteint Rhône-Alpes en 2009. Particulièrement dangereux, il peut transmettre la dengue et le (...)
La suite
Allergies

Ambroisie : un site internet pour signaler la plante

Pour combattre l'ambroisie, la région a lancé une plateforme permettant de signaler la présence de cette (...)
La suite
Les cyclistes finissent le travail

Une association dénonce des pistes cyclables impraticables

Les pistes cyclables, pourtant très récentes, le long du tramway T4 et de la rue Garibaldi, sont difficilement (...)
La suite
La pollution provoque 1 maladie sur 3

L'air reste mauvais en Rhône-Alpes, la France sanctionnée ?

Avec 83 jours d'alerte à la pollution, dont 70 jours dus au dépassement des normes européennes, l'année 2013 (...)
La suite