publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Une manif pour que Bellecombe reste ouvert en journée
Partager : 
Imprimer

Accueil de sans-abris

Une manif pour que Bellecombe reste ouvert en journée

Le gymnase Bellecombe qui accueille depuis vendredi à nouveau des sans-abris et notamment nombre de Roms du squat de la rue Laure Diebold n’accueille ses occupants que la nuit, de 17h à 9h. Pas assez, jugent les associations de soutien aux sans-abris qui réclament l’ouverture 24 heures sur 24. Ils se sont rassemblées ce lundi matin devant l’établissement pour faire entendre leur voix.

« Un toit c’est un droit » pouvait-on lire sur la banderole accrochée au toit du gymnase. Une cinquantaine de personnes s’étaient rassemblées dès 8h du matin, déterminées à ne rien lâcher. « Si nous ne recevons pas de réponse positive de la préfecture, nous resterons ici », clamait Gilberte Renard du collectif Classes qui milite pour la scolarisation des enfants roms. Une réunion de crise plus tard, la préfecture a décidé de reculer l’heure de fermeture à 12h ce lundi... et de la maintenir à 9h les autres jours.

Une réponse insuffisante aux yeux des associations. « C’est incroyable qu’on puisse mettre les gens dehors, alors qu’il fait si froid », s’est indignée Andrée Humbertclaude de Médecins du Monde. Même son de cloche chez Christian Arnaud, président de l’association Hôtel Social, qui gère le centre : « C’est déplorable d’être obligé de mettre des gens à la rue. » C’est pourtant ce qui s’est passé. A 9h, une grande partie des occupants avaient déjà quitté les lieux, comme tous les matins. Les derniers sont partis vers 12h30.

Le gymnase Bellecombe peut accueillir jusqu’à 140 personnes. Malgré l’ouverture d’un centre de 200 places dans l’ancien internat Saint-Irénée, le gymnase est complet tous les soirs. Après une première mise à disposition fin novembre, il a été à nouveau réquisitionné jusqu’au 28 décembre. A l’intérieur, 5 tentes pour autant de familles et des lits de camps pour les autres. « On est obligé de mélanger plusieurs publics : Roms, toxico, alcooliques », reconnaît Gérard Rongier, directeur général d’Hôtel Social. Les associations demandent une solution pérenne. « Les cliniques de Monplaisir, des Minguettes ou du parc sont vides », s’étrangle Gilberte Renard. « C’est facile à aménager. Chambres, sanitaires, douches, tout est déjà là. »

Les associations appellent à une nouvelle manifestation mardi à 9h, l’heure de fermeture prévue. « Si on est 300 demain, le préfet sera obligé de laisser le gymnase ouvert », veut croire Gilberte Renard.

Toutes les photos sont sur www.facebook.com/lyoninfo

Info : gymnase Bellecombe, 161 avenue Thiers, Lyon 6ème.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : lundi 20 décembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Une manif pour que Bellecombe reste ouvert en journée 21 décembre 2010 à00:49, par voxrromorum

    « Les associations demandent une solution pérenne. « Les cliniques de Monplaisir, des Minguettes ou du parc sont vides », s’étrangle Gilberte Renard. » - ben alors, vous attendez quoi ? Qu’on vous déroule le tapis rouge ? Vous pouvez attendre longtemps...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite