publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > La formation des enseignants en question
Partager : 
Imprimer

Manifestation

La formation des enseignants en question

Professeurs stagiaires sans formation, absence de remplaçants, suppression de postes d’enseignants, les inquiétudes ne manquaient pas dans la manifestation de samedi après midi. Lancés à l’initiative du collectif Un pays, une école, notre avenir, des syndicats, des parents d’élèves et différents mouvements comme l’Union Nationale Lycéenne ou l’UNEF ont fait l’aller retour entre Bellecour et les terreaux. 1200 personnes ont défilé selon la police, 3000 selon les organisateurs.

Dans un camion de la CFDT, un groupe de musique entonne. « La formation, c’est pas bidon ! La maternelle, c’est essentiel ! ». Le manque de formation des enseignants stagiaires était sur toutes les lèvres. Leïla, professeur débutante en lettres Classiques, témoigne : « je n’ai reçu aucune formation pour les matières que j’enseigne. Les Inspecteurs pédagogiques régionaux nous écoutent, mais certains ne font que passer des vidéos que n’importe qui peut prendre sur le site de l’Éducation nationale. Il n’y a rien de concret dedans ».

David, enseignant débutant en mathématiques au Lycée, explique : « nous avons commencé l’année après avoir reçu seulement trois jours de formation. Nos premières semaines de formation sont seulement arrivées en février ». Dans le second degré, seules 12 semaines sont désormais dévolues à la formation, tandis qu’auparavant, celle-ci était dispensée en alternance et occupait 1/3 de l’année scolaire.

Un manque de formation qui se fait sentir et inquiète Martine Fougeray, professeur à l’école élémentaire. « J’ai remplacé dernièrement une personne qui n’avait pas fait de stage auparavant. Elle s’était fait mettre à mal par une classe de CM1. Ces enfants étaient impossibles à tenir pour elle  ».

Autres sujets de mécontentement étaient la suppression de 16 000 postes à la rentrée et le manque de remplacement. Un bilan de cette manifestation est prévu la semaine prochaine. Les syndicats attendent l’arrivée du nouvel inspecteur de l’académie du Rhône le premier avril. « Nous allons lui poser des questions et nous faire entendre », assure Martine Fougeray.

Photo : © Bruno Poncet

Publié le : mardi 22 mars 2011, par Bruno Poncet

Réagir : 

Galerie photos (3 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite