publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Législatives : le bras de fer continue dans la première
Partager : 
Imprimer

Le candidat dissident s’estime « légitime »

Législatives : le bras de fer continue dans la première

Il était beaucoup question de légitimité à la conférence de presse de Thierry Braillard. Mis en cause par le candidat officiel du PS et des Verts Philippe Meirieu sur l’utilisation de la signalétique de François Hollande, l’adjoint aux sports de la mairie de Lyon a fait valoir son travail d’élu de terrain.

Conseillers municipaux et généraux, maires d’arrondissement, secrétaires de section ou simples militants, ils étaient une vingtaine, socialistes, radicaux et même une Verte et un centriste, à s’être rassemblés mardi matin avec Gérard Collomb autour de Thierry Braillard, pour lui dire leur soutien. Et beaucoup de mal de l’autre prétendant à gauche, Philippe Meirieu, qualifié de « candidat d’appareil, un peu solitaire », et dont ils dénoncent les « dérives » ou encore la « frénésie contestatrice ».

Meirieu pas « sympathique »

Investi en vertu d’un accord national entre le PS et les Verts, le vice-président écologiste au Conseil régional hérisse les poils de Gérard Collomb. « Si on m’avait proposé un écologiste qui soit sympathique avec la politique lyonnaise, cela aurait été sujet à réflexion », commente le maire, qui aurait préféré Gilles Buna ou le maire du 9ème Alain Giordano. Car à Lyon, les Verts ont l’habitude de faire liste commune avec le PS et ne mouftent pas trop.

Contrairement à Philippe Meirieu, qui n’hésite pas, lui, à afficher au Conseil régional des divergences de point de vue avec le camp socialiste. Et dont Gérard Collomb redoute la candidature aux prochaines municipales, à la tête d’une liste autonome et revendicative.

Si bien que le sénateur-maire répète à qui veut l’entendre que Philippe Meirieu ne cesse de s’opposer aux « dossiers qui sont essentiels pour l’agglomération », notamment les subventions aux grandes institutions culturelles (Opéra, Villa Gillet...) et aux pôles de compétitivité.

« Il faut arrêter de regrouper sur quelques énormes structures, qui touchent déjà beaucoup d’argent public, l’ensemble des subventions », lui répond Philippe Meirieu dans une vidéo postée sur son site, rappelant que seul 1,2% des Lyonnais vont à l’Opéra. « Notre volonté (au Conseil régional, ndlr) est de développer la totalité de la vitalité culturelle régionale, y compris dans des petites structures qui ne s’adressent pas qu’aux spectateurs professionnels. »

Candidat « légitime » contre « candidat d’appareil »

Réfutant toute « dissidence », Thierry Braillard s’estime légitime dans la première circonscription, contrairement à son concurrent. « Je n’ai jamais quitté le terrain, je ne le découvre pas », persiffle l’adjoint au maire.

« La légitimité de terrain remporte sur l’investiture d’appareil », renchérit Gérard Collomb, pour qui la question se résume à une équation simple : « si vous pensez qu’il faut une autre politique à Lyon, votez pour l’adversaire de Thierry Braillard. »

« Il y avait un accord de notaires, maintenant il y a des huissiers », raille, de son côté, Jean-Yves Sécheresse, président du groupe PS au Conseil municipal. Car la conférence de presse intervient au lendemain d’une visite d’huissier au local de campagne de Thierry Braillard. Un local, où la symbolique socialiste est omniprésente : affiches de François Hollande, poing à la rose, slogan « pour la majorité présidentielle », tout laisse à penser que c’est lui qui porte les couleurs du PS dans la première circonscription.

« Il y a des règles du jeu dans une élection et nous sommes venus les rappeler à Thierry Braillard », explique-t-on dans l’entourage de Philippe Meirieu. L’huissier avait notamment montré à l’adjoint aux sports un lettre signée de Christophe Borgel, secrétaire national chargé des élections au PS. Le responsable socialiste est formel : seul Philippe Meirieu peut utiliser le poing et la rose sur ses tracts, tout comme le slogan « Donnons une majorité au changement avec François Hollande » ou encore le logo « Majorité présidentielle avec François Hollande ».

« Sur le terrain, cela crée de la confusion », indique le directeur de campagne de l’écologiste, Gaël Roustan. « Lors du porte à porte certains nous disent “on a déjà vu le PS”. Mais quand on leur explique, ils ne sont pas contents. »

Un qui, au contraire, se frotte les mains, est le député UMP sortant Michel Havard. En une heure de conférence de presse, Thierry Braillard ne lui avait consacré que deux petites phrases. Et d’aucuns pensent à Lyon que Gérard Collomb préférerait la victoire du sortant à celle de Meirieu.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mardi 29 mai 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


8 commentaires pour cet article


  • Législatives : le bras de fer continue dans la première 29 mai 2012 à15:46, par Militant PS

    Monsieur Gaël ROUSTAND, n’ayez crainte, quand on explique aux électeurs que vous étiez et êtes toujours le responsable en chef des saloperies et boules puantes anti-PS au conseil régional Rhône-Alpes, ils ne sont pas contents ! Et quand on leur explique quelle était votre cursus à Grenoble, ils le sont encore moins !

  • Militant PS avec un tel pseudonyme pourquoi allé lustrer le candidat dissident et fidèle caniche de Mr Collomb... Si je me trompe pas le candidat officiel du PS est bien selon les accords PS-EELV Phillipe Meirieu et sa suppléante, Nathalie Perrin-Gilbert (actuelle maire du 1er). Donc si vous étiez un vrai militant PS votre bon sens vous amènerait à soutenir Mr Meirieu et non Mr Braillard ! De plus le cursus grenoblois de Mr Roustan (sans D au passage) doit surement vous rendre jaloux pour que vous lui crachiez dessus ou vous êtes bien mal informés. Nettoyez les saloperies qu’il y a chez vous avant d’aller nettoyer celle qu’il y a chez les autres, cher Militant PS, car Mr Braillard n’a en aucun cas le droit de se revendiquer PS sur cette élection.

  • Législatives : le bras de fer continue dans la première 30 mai 2012 à08:22, par profondément écologiste

    Cette campagne est vraiment nauséabonde. Monsieur Braillard, Monsieur Collomb au lieu de vous attaquer à Monsieur Meirieu vous feriez mieux de faire campagne sur votre programme car pour l’instant on n’entend rien sur vos projets pour la circonscription. Vous n’en sortirez pas grandi bien au contraire !
    Quand à votre remarque sur Gaël Roustan, cher militant PS, vous ne devez vraiment rien connaître de ce qui se passe au conseil régional ! Il fait un travail méthodique, en essayant d’être toujours consensuel tout en défendant les valeurs écologistes. Toujours à l’écoute de nos partenaires car quoi qu’on en dise le PS, le PRG et le FdG à la Région sont nos partenaires et non pas nos adversaires.

  • Législatives : le bras de fer continue dans la première 30 mai 2012 à13:21, par Le Canut de Lyon

    Militant PS,
    Je vous rappellerais que les accords PS-EELV ont été approuvés en Conseil National par un vote des représentants des militants. On est loin de la description faite par Braillard et Collomb, pour légitimer leur position illégitime.
    Quant à la légitimité de Braillard, ceux qui le connaissent vont sourire, parce qu’avoir perdu la circonscription 2 fois n’est pas une légitimité, et le terrain, il le découvre, il a plus l’habitude des cocktails...

  • Législatives : le bras de fer continue dans la première 30 mai 2012 à14:45, par Chlorophyle

    Voir Collomb faire le jeu de la droite est déplorable. Le vrai enjeu n’est pas local, mais national. Et Philippe Meirieu est indéniablement un homme de portée nationale. C’est pour cela que Meirieu est le candidat officiel porté par Les Verts et le PS, n’en déplaise au baron local...

  • Législatives : le bras de fer continue dans la première 30 mai 2012 à16:59, par Socialiste Écologiste

    Un candidat qui aurait eu la sympathie de Collomb, ça veut tout dire...! Quelle horreur ce Collomb, un vrai baron dirigiste qui ne supporte pas ne pas pouvoir choisir le candidat d’une circo de Lyon. C’est grave franchement.

    Et que Braillard nous parle un peu de son programme, au lieu de s’entêter à faire perdre ma la gauche.

    De toute façon, les électeurs n’oublieront pas pour 2014, M. Collomb !

  • Collomb est d’accord pour un candidat écologiste soutenu par le PS à condition que ce soit lui qui le choisisse ! Quel déni de démocratie. La gestion de Collomb à Lyon n’est que clientélisme et copinage, il passe son temps à distribuer des bons points à ceux qui lui lèchent les bottes, et répond par la calomnie et les coups bas à quiconque ose critiquer sa politique, que ce soit à EELV ou à l’intérieur même du PS. Par ailleurs il faut voir ce que ce type profère au niveau national, notamment sur les questions économiques et de sécurité. Un vrai sarkozyste, ce monsieur n’a rien à faire dans un parti de gauche.

  • Législatives : le bras de fer continue dans la première 31 mai 2012 à10:40, par garderlesyeuxouverts

    Collomb ne veut voir qu’une tête dans la 1er circonscription, celle de Braillard, son obligé
    Offrons lui en 2 pour le même prix : Meirieu/Perrin-Gilbert !
    Votons pour ces 2 là et des gauches de conviction

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite