publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > Un nouveau directeur pour la Confluence
Partager : 
Imprimer

Changement au centre commercial

Un nouveau directeur pour la Confluence

Moins d’un an après son ouverture en avril dernier, le centre commercial de la Confluence change déjà de directeur. Le nouveau maitre des lieux s’appelle Jérémy Desprets. A 32 ans, il remplace Stephane Psomiadis, parti pour des raisons personnelles.

Diplômé de l’ESC Lille, Jérémy Desprets arrive de Calais, où il a dirigé deux centres commerciaux : Cité Europe (130 magasins) et l’Usine channel outlet store (80 marques).

Lyon ne lui est pas inconnue non plus pour avoir étudié le commerce international et développement à l’école 3A (Lyon 9ème). « J’ai également de la famille ici », précise le jeune directeur qui dit apprécier à Lyon « la qualité de vie ».

Franco-viétnamien, Jérémy Desprets a débuté sa carrière en Asie et notamment à Bangkok où il a été responsable d’Euro Sweet, une société de production de glaces italiennes et de jus de fruit, ainsi que d’un restaurant français. Une expérience de commerçant apprécié à Calais et qu’il entend mettre à profit dans sa nouvelle fonction à la Confluence.

Car le pôle de loisirs et de commerce et ses 106 boutiques manquent de clients, notamment en semaine. « Le samedi, nous avons une fréquentation incroyable, mais en semaine c’est plus calme qu’envisagé », note Guillaume Decitre, patron de la chaine de librairies.

Pourtant, en apparence, les chiffres sont conformes aux attentes. 6 656 899 clients ont arpenté les allées du centre commercial entre le 4 avril 2012 et le 17 février 2013. « Nous tablons sur 7,3 millions de visiteurs pour la première année », note Christophe Roszak, directeur du réseau centres commerciaux France du groupe Unibail-Rodamco. Soit une fréquentation légèrement supérieure aux 7 millions de clients attendus.

Or, ce bon résultat est en grande partie à mettre sur le compte du mois d’ouverture qui a vu défiler à lui tout seul 1 million de curieux et du mois de décembre, riche en animations (712 000 visiteurs).

Si le chiffre d’affaires des boutiques n’est pas toujours en phase avec les prévisions, il ne devrait toutefois pas y avoir de défections immédiates. « On est dans un quartier en plein mouvement, on assume », clame Philippe Florentin, copropriétaire de la brasserie Zinc Zinc, qui tourne à 120 couverts par jour pour une capacité de 200.

L’hypermarché Carrefour, dont le départ prochain avait été annoncé dans la presse locale, fait lui aussi le dos rond et se contente de quelques réaménagements. « Ils ont un emplacement en or dans un quartier d’avenir », estime Christophe Roszak, qui se dit convaincu que « le groupe Carrefour a les moyens de tenir », en attendant que le quartier se peuple un peu plus.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : dimanche 24 février 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite