publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »
Partager : 
Imprimer

Climat

Une nouvelle marche pour que « les promesses soient tenues »

Ils entendent « mettre la pression sur les politiques », explique le vidéaste Usul, auteur d’un clip qui appelle à une nouvelle journée de mobilisation pour le climat à Lyon… et partout en France. Ceci quelques jours seulement après la publication du dernier rapport du Giec sur le réchauffement climatique.

« La Cop 21 (la conférence internationale sur le climat de Paris en 2015, ndlr) avait tablé sur un recul des émissions des gaz à effet de serre à partir de 2030. Le dernier rapport du Giec (groupement d’experts internationaux, ndlr) nous apprend qu’ils doivent décroître déjà à partir de 2020 », explique l’économiste Maxime Combes, auteur du livre Sortons de l’âge des fossiles !.

Le temps presse

Il ne reste donc plus que deux ans pour inverser la tendance et contenir la hausse de la température de la planète en dessous de 1,5 °C, limite au-delà de laquelle les bouleversements deviendraient incontrôlables et irréversibles. Et ce n’est pas la tendance actuelle, puisque les engagements pris par les Etats conduiraient à une hausse de 3 °C. Autant dire, tout droit à la catastrophe. D’autant que l’homme dispose largement de quoi bousiller définitivement la planète. « L’ensemble des réserves de pétrole, gaz et charbon est cinq fois supérieur à ce qu’on a le droit de relâcher dans la nature », prévient l’économiste.

Pour éviter un tel scénario, les protecteurs de la planète entendent rééditer leur coup de force du 8 septembre dernier, lorsqu’entre 10 000 et 15 000 personnes ont défilé dans les rues de Lyon (photo) et 100 000 ailleurs en France. « Nous avons obtenu deux victoires suite à cette journée d’action », rappelle Louison Charmoillaux, porte-parole de Greenpeace : « la Métropole de Lyon a adopté un vœu pour un désinvestissement des énergies fossiles et cinq organisateurs de la marche ont été reçus par le président de la Métropole David Kimelfeld. Nous attendons maintenant que les promesses soient tenues ! »

« La Métropole a toutes les cartes en main », embraie Maxime Forest, membre du mouvement Alternatiba. Et le moment est bien choisi puisque le Grand Lyon planche justement actuellement sur son Plan climat 2020-2030 qui servira de feuille de route pour la décennie à venir.

Une manifestation festive

La manifestation de samedi connaîtra ainsi son point d’orgue à travers un siège symbolique du Grand Lyon. Avant, de 15h à 16h, un village associatif sur la place des Terreaux aura permis à une dizaine d’organisations de proposer des actions concrètes pour le climat. Puis, le cortège s’élancera dans les rue de Lyon jusqu’à la Part-Dieu. De nombreuses animations sont prévues tout au long du défilé, pour interpeller passants mais également élus et entreprises.

D’autant que d’autres mouvements ont prouvé dans le passé que la mobilisation des citoyens peut payer. « L’interdiction du gaz de schiste a été obtenue contre toutes les lobbies et tous les politiques en place », rappelle l’économiste Maxime Combes. « A nous de généraliser cette victoire ! »

Info : samedi 13 octobre 2018, à partir de 15h. Place des Terreaux, Lyon 1er. Plus de détails sur Facebook. Pour les bénévoles c’est par ici.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : vendredi 12 octobre 2018, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Malgré l'urgence climatique

Plan climat du Grand Lyon : plus pragmatique qu'ambitieux

« Le défi est immense. Nous ne pouvons pas nous contenter d'ajustements », a déclaré David Kimelfeld devant 300 (...)
La suite
EELV contre Monsanto

Tribunal administratif : faut-il interdire le Roundup ?

« Il faut protéger la population et les agriculteurs », s'est écrié Julien Bayou, porte-parole national (...)
La suite
Fanny, décrocheuse de portrait de Macron

« Je veux pouvoir dire à mes nièces que je me suis battue pour elles »

A l'occasion du procès de deux militants écologistes, poursuivis pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel (...)
La suite
Action « Décrochons Macron »

Place Guichard : journée engagée et festive pour le climat

Conférences, témoignages, concerts gratuits, une journée de mobilisation pour le climat se tiendra lundi 2 septembre (...)
La suite
Pisseurs volontaires

Glyphosate dans l'urine : une plainte contre fabricants, élus et agences sanitaires

Après avoir découvert du glyphosate dans leurs urines, quatre-vingt-neuf personnes ont porté plainte au Tribunal de (...)
La suite
Rapport Greenpeace

Les écoles lyonnaises baignent dans la pollution

Après Paris, Marseille et Strasbourg, Greenpeace s'est penchée sur la situation entre Saône et Rhône. Et le (...)
La suite
Pollution de l'air

Climat : David Kimelfeld ou le fantasme de l'infirmière

Année après année, la quasi-totalité de la population métropolitaine est exposée à une pollution aux particules fines, (...)
La suite