publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Tour Oxygène : un deuxième coup de crayon
Partager : 
Imprimer

Part-Dieu

Tour Oxygène : un deuxième coup de crayon

« Depuis le crayon, on n’a jamais réussi à construire une tour à la Part-Dieu », rappelle un Gérard Collomb, pas peu fier d’être le premier à avoir réalisé cette prouesse. 115 m de hauteur, 28 étages, 28 794 m² de bureaux, la tour Oxygène est le deuxième gratte-ciel en terme de taille, après justement le Crayon. En attendant la future tour Incity, qui culminera à 200 m.

3 ans de travaux ont été nécessaires pour ériger ce deuxième pointeur de la skyline lyonnaise. Elle est élégante, sans être originale, lyonnaise quoi. Il faut monter dans les étages pour apprécier le point fort de ce nouvel immeuble : une vue imprenable sur la cité (voir diaporama). D’ici, on tutoie le Crayon et on toise la tour Suisse. Le regard peut se perdre jusqu’aux Alpes, en tout cas si la météo le permet.

Idéalement placé à proximité de la gare, avec le plus grand centre commercial urbain d’Europe à ses pieds, accessible en train, métro, tram et bus, la tour se montre aussi bon élève en matière d’écologie. Équipée d’une double peau en verre, elle ne consomme que 141 kW/h par m², soit environ quatre fois moins qu’une tour d’ancienne génération. 80% des postes de travail sont directement éclairés en lumière du jour.

Deux locataires ont d’ores et déjà signé leur bail : la SNCF, dont l’engagement a permis de lancer le chantier, et le cabinet d’audit et de conseil Ernst & Young. La compagnie de chemin de fer compte y loger ses 950 agents des services achat, informatique, ressources humaines et infrastructures. Pour convaincre la société de quitter son immeuble Lugdunum en face de la gare des Brotteaux, Sogelym Dixence, propriétaire de la tour a dû s’engager à reprendre l’ancien hôtel de la place Jules Ferry. Quant à Ernst & Young, le cabinet américain quitte ses locaux de la tour du Crédit lyonnais pour s’installer en face. Elle en profite pour repenser son organisation. « Nos collaborateurs passent une grande partie de leur temps chez nos clients », explique Lionel Denjean, responsable des ressources humaines chez Ernst & Young Rhône-Alpes. « Dans la tour Oxygène, nous disposerons de plus d’espaces communs et de moins d’espaces individuels ». Si le déménagement de la SNCF est en cours depuis mai, les 450 collaborateurs d’Ernst & Young ne débarqueront que fin septembre.

La SNCF occupe une surface d’environ 16 000 m², du 1er au 17ème étage (le 5ème niveau est dédié au restaurant d’entreprise). Ernst & Young a pris un bail pour un espace de 4 800 m² qui s’étend sur les étages 18 à 22. Restent encore 5 étages à louer, soit les plus élevés, où la vue est la meilleure. Un luxe qui se paie. Le loyer moyen est de 285 euros/m²/an, contre 230 euros en moyenne pour du neuf à la Part-Dieu et 175 euros à la tour Suisse juste en face. Le Grand Lyon et son agence de promotion auprès des entreprises ADERLY se sont d’ores et déjà montrés intéressés par un étage afin d’offrir aux visiteurs ce panorama unique à 360°.

La tour Oxygène en chiffres :

- 115 m de hauteur (tour Crédit lyonnais : 142 m sans la pointe, tour Suisse : 80 m)
- 28 étages
- 2 000 postes de travail
- 495 places de parking
- 7 ascenseurs (vitesse 2,8 m/s)

et la Part-Dieu :

- 2ème centre d’affaires français (après la Défense)
- 860 000 m² de bureaux
- 40 000 salariés
- 2 000 entreprises
- 114 000 voyageurs par jour à la gare
- 100 000 visiteurs par jour au centre commercial

Photos : © lyon-info.fr

Publié le : lundi 7 juin 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (13 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



3 commentaires pour cet article


  • Une tour qui s’enterre (un peu) pour que rien ne dépasse, et qui se chapeaute d’une casquette comme on met une capote contre la pluie... Tout à fait Lyonnais, sans doute. Et des sociétés que l’on fait en définitive déménager pour gagner un peu plus de confort, mais en laissant des immeubles vides derrière elles... Voilà pour le coup de com’. Sans autres ambitions.

    Rien ne colle dans ce projet. Même pas l’architecture : une face lisse pour la continuité avec Les Brotteaux, et puis une autre bien carrée pour coller à la géométrie des lieux vus du Rhône.

    Finalement, c’est quoi cette tour ?
    Une page de pub’ en relief. Un avatar, en somme.

  • Tour Oxygène : un deuxième coup de crayon 9 avril 2011 à12:25, par helene

    c’est quand même pas mal d’avoir de grande entreprises dans notre ville. Mais suis d’accord que c’est avant tout un "avatar"

    tennis de table, depuis plus de 150 des pongistes du monde entier jouent au tennis de table
  • Tour Oxygène : un deuxième coup de crayon 14 mars 2012 à20:45, par Playmobil

    Petite rectification :

    Les 7 ascenseurs ne vont pas à 2.8m/s, mais à 4m/s...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite