publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Tout roule pour Car2go et ses 200 Smart bleues et blanches
Partager : 
Imprimer

Un nouveau système d’autopartage à Lyon

Tout roule pour Car2go et ses 200 Smart bleues et blanches

200 Smart bleues et blanches envahissent depuis le 1er février les rues de Lyon. Elles sont en libre service et se louent à la minute. Car2Go est un nouveau « concept de mobilité ». Déployé pour la première fois en France, le système a été imaginé par l’ Allemand Daimler en partenariat avec Europcar. Plus simple que son concurrent lyonnais Autolib’, l’offre veut inciter ses utilisateurs à se passer d’une voiture personnelle.

« 95% de son temps, une voiture particulière est stationnée », a rappelé Gérard Collomb lors de l’inauguration de Car2go, tandis qu’une voiture partagée est utilisée en moyenne par sept personnes. Autant de place économisée dans les grandes villes qui risquent de « s’emboliser et de devenir moins attractives », selon le sénateur-maire, qui rappelle que « Lyon veut être une ville innovante ».

Car2go vs Autolib’

Contrairement à son concurrent lyonnais Autolib’, la nouvelle offre se passe de stations d’accueil dédiées. Les voitures sont géolocalisées et se repèrent dans la rue grâce à un site Internet ou une application smartphone. Il suffit à l’abonné de la débloquer avec sa carte et de partir.

La course est alors facturée 29 centimes par minute ou 12,90 l’heure. Il n’y a pas d’abonnement à payer, là où Autolib’ facture 12,60 euros par mois. Les frais d’inscription sont de 14,90 euros (4,90 euros jusqu’au 11 février) chez Car2go et de 40 euros chez Autolib’. En revanche, la location est moins chère chez Autolib’ (à partir de 2,10 euros l’heure). Cette offre du gestionnaire de parkings LPA, dispose également d’une palette de voitures plus large, de la Twingo à la C4 Picasso, en passant par de petites utilitaires.

Une fois la course terminée, il suffit de garer la Smart Car2go sur n’importe quelle place de parking publique. Une location en aller simple comme celle d’un Vélo’v, contrairement aux voitures Autolib’ qu’il faut ramener au point de départ. Une différence « qui change tout », estime Gilles Vesco, en charge de la mobilité au Grand Lyon. « C’est simple », se félicite aussi Gérard Collomb, qui estime qu’« il faut des choses simples. »

Cette différence de fonctionnement est peut-être la raison pour laquelle Autolib’ n’a jamais décollé à Lyon. Lancée en 2003, l’offre ne revendique que 1800 utilisateurs plus ou moins actifs, et ne propose que 100 voitures, la moitié de Car2go.

Une couverture lyonno-lyonnaise

Le point faible de l’offre bleue et blanche réside toutefois en sa zone de couverture. Car il faut impérativement ramener la voiture à Lyon, sinon le compteur continue à tourner. « Dans deux à trois mois on sera déjà en train de discuter de l’augmentation du nombre de voitures et de l’extension territoriale », veut croire Gilles Vesco.

Gérard Collomb a, lui, promis de se « souvenir de (s)on allemand » pour pouvoir discuter avec son nouveau partenaire. « Les négociations franco-allemandes sont à la mode, paraît-il », a plaisanté le sénateur-maire.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mercredi 1er février 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite