publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Médiévistes : mi-historiens, mi-combattants
Partager : 
Imprimer

Les tribus de Lyon - épisode 8

Médiévistes : mi-historiens, mi-combattants

Côtes de mailles, tuniques de cuir, armures, boucliers, lances, … Pour certains, ces accessoires ne font pas uniquement partie des décors d’un film. Mais, loin du folklore chevaleresque et des déguisements de carnaval, les adeptes de la reconstitution médiévale opèrent un travail d’historiens pour recréer un mode de vie disparu depuis des siècles. Portrait d’un passionné.

« J’ai toujours été intéressé par l’histoire, c’est pourquoi j’ai fait des études dans cette branche, » raconte Romain, « seulement à un moment, les livres ne m’ont plus suffi, il me fallait du concret. » C’est pourquoi, avec quelques amis, le jeune homme de 25 ans s’est lancé dans la reconstitution médiévale il y a quatre ans.

Les amateurs se sont alors mués en chercheurs. Car créer sa compagnie est plus facile à dire qu’à faire. Il s’agit tout d’abord de choisir un lieu donné et une période, afin d’assortir les costumes. « Une troupe mêlant des guerriers scandinaves du Xe siècle avec des Francs du XIIe, c’est pas possible, pas historique, » plaisante Romain. Une erreur que les autres participants d’un rassemblement médiéval auraient tôt fait de souligner. Les médiévistes s’avèrent extrêmement pointilleux sur la réalité historique.

Un entraînement à la dur

Une fois la période choisie et l’équipement acquis, il faut apprendre à le manier. « L’escrime médiévale est totalement différente de l’escrime classique, les appuis ne sont pas du tout les mêmes, » explique le jeune homme. L’entraînement débute donc, après les échauffements de rigueur, par une série d’exercices visant à améliorer l’équilibre. Romain poursuit : « en escrime classique, on se tient une jambe en avant, légèrement de biais. En médiévale, les deux jambes sont parallèles. » Le but est de savoir résister à une frappe de face, même quand il s’agit d’un coup de pied sur le bouclier ou la charge d’un adversaire de 90 kilos. Le tout équipé d’une côte de maille de 14 kilos, d’une épée ou d’une hache ainsi qu’un bouclier en bois et fer. Un véritable entraînement militaire, version Moyen-âge.

Puis vient l’apprentissage de l’escrime proprement dit. Frapper l’adversaire, le désarmer, toucher les points vitaux tout en parant les coups. Bien évidemment, les entraînements se font avec des épées en bois mais les techniques de combat sont toutes authentiques. « Nous nous basons sur des manuscrits d’escrime datant de la période que nous souhaitons reconstituer, » confirme Romain. Un travail de longue haleine qui nécessite à la fois des connaissances historiques approfondies et une condition physique impeccable. Le clou du spectacle ? « On met face à face quelqu’un de complètement désarmé avec quelqu’un en équipement complet. Celui sans arme doit alors prendre l’épée de son adversaire, » raconte le médiéviste.

Une réelle passion pour l’histoire

En dehors de la reconstitution, Romain étudie également l’archéologie. Dans son esprit, les deux sont totalement complémentaires. La reconstitution lui offre la possibilité de mettre ses découvertes en pratique. « J’ai recommencé à fouiller depuis quelques temps. Avec un ami nous faisons quelques sorties archéologiques et nous avons mis de côté la reconstitution pour le moment, » explique Romain. Avant d’ajouter : « mais nous y reviendrons dès que nous aurons assez de matériel historique sur la région que nous étudions. »

Lire aussi :

- Végétaliens : « On n’est pas des bouffeurs de carottes »
- La Scientologie, une entreprise ultra profitable
- Mormons : prosélytes et bons samaritains
- Jeux de rôle : l’imaginaire à portée de tous
- Témoins de Jéhovah : des « promoteurs de la bonne parole »
- Osez Le Féminisme, génération 2011
- La naturopathie, une médecine douce en vogue
- Lyon, paradis des libertins
- Lyon, terre d’occulte
- Vive Le Roy !

Photo : Arbre aux Loups

Publié le : mercredi 10 août 2011, par Eve Renaudin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite